Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Google veut développer des lentilles de contact avec caméras intégrées

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Des Google Glass invisibles. Le groupe américain travaille actuellement sur un brevet de lentilles de contact, capable de transmettre des informations à leur utilisateur et de filmer sur commande son environnement.

Google veut développer des lentilles de contact avec caméras intégrées
Google veut développer des lentilles de contact avec caméras intégrées © C.C. - Flickr - helgabj

Les Google Glass pourraient être à terme beaucoup plus discrètes qu’aujourd’hui : l’entreprise de Mountain View a déposé un brevet pour des lentilles de contact avec caméras intégrées, publié par l’Office américain des brevets mi-avril 2014. Le groupe veut développer un appareil capable de prendre des photos, de les stocker et d’envoyer des données à un terminal installé à distance, via le réseau sans-fil.

 

Un système intégré à la lentille pourrait permettre à l’utilisateur d’accéder au web. Elle pourrait être commandée en clignant des yeux d’une certaine manière (mais y a-t-il vraiment plusieurs manières de cligner des yeux ?) ou un certain nombre de fois. L’appareil pourrait être connecté à d’autres systèmes électriques : smartwatch, smartphone, ordinateur portable ou encore tablette.

Guider les aveugles

Comme le montre l’image ci-dessous, Google voudrait aussi, via ces lentilles capables de filmer et d’analyser leur environnement, guider les aveugles. Si une personne malvoyante s’approche d’un passage piéton, un système relié à la lentille pourrait lui signaler si le feu est vert ou rouge.

 

Mais Google n’est pas seul à travailler sur ce type de produits : une équipe de chercheurs sud-coréens planchent sur un prototype similaire : leurs lentilles connectées devraient permettre de recevoir des signaux radio et de prendre des photos. Elles seront composées d’un matériau souple et transparent, proche de celui utilisé pour les lentilles de contact classiques, et de nano-fils de graphène et d’argent.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale