Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Grande école du numérique : top départ à un deuxième appel à projets

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le gouvernement lance le deuxième appel à projet de sa Grande école du numérique avec une dotation doublée par rapport au premier. La première vague avait vu la labellisation de 171 formations concernant 4000 élèves.

Grande école du numérique : top départ à un deuxième appel à projets
Grande école du numérique : top départ à un deuxième appel à projets © Emmanuelle Delsol

Top départ pour le deuxième appel à projets de la Grande école du numérique (GEN). Fort d’une première vague avec 171 formations portées par un total de 130 structures, labellisées en février 2016, le gouvernement gonfle ses ambitions.

 

Des ambitions beaucoup plus fortes

Il alloue cette fois une enveloppe de 10 millions d’euros aux labellisés, soit le double de la première. Il vise un total de 200 fabriques pour 10000 élèves formés en 2017 (4000 personnes ont été formés dans le cadre de la première vague), et ce, sur l’ensemble du territoire. La première liste a en effet laissé apparaître une grande diagonale désespérément vierge de toute fabrique, barrant la France depuis le Nord-Est jusqu'au Sud-Ouest (carte des 171 formations labellisées).

 

Des formations AU NUMÉRIQUE courtes et qualifiantes

L’initiative du Président de la République, lancée en 2015, concerne uniquement des formations courtes et qualifiantes aux métiers du numérique à destination plus particulièrement d'un public en difficulté, dispensé par un établissement scolaire, une entreprise, une association, une collectivité locale… Pour sa deuxième saison, la GEN se donne un objectif de toucher un public de 50% de jeunes peu ou pas qualifiés, ni en emploi, ni en formation et de 30% de femmes.

 

Création d’une structure de pilotage

Le nouvel appel à projets sera ouvert en continu, avec "trois relevés successifs prévus tous les deux mois (23 septembre, 25 novembre, 24 février)", précise le communiqué ministériel. L’annonce acte – enfin, diront certains participants à la première vague – une "structure pérenne et autonome" pour le pilotage et l’animation de la GEN et de son réseau de fabriques numériques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale