Usine Digitale

Green Communications veut améliorer les réseaux WI-FI

Par -

Green Communications veut améliorer les réseaux WI-FI © Palagret - Flickr - C.C.

En levant 600 000 euros auprès d’Innovacom, Green Communications va pouvoir recruter une équipe commerciale et développer son chiffre d’affaires.

Quel utilisateur de terminal mobile n’a jamais été confronté à la lenteur d’un réseau WI-FI dans un endroit surpeuplé ? Les antennes actuelles peinent en effet à assurer une bonne connexion dès qu’un trop grand nombre d’utilisateur séchange des données par internet. Green Communications, une jeune société créée en 2010, vient de lever 600 000 euros auprès d’Innovacom pour lancer commercialement une solution permettant d’y remédier.

Les travaux de recherche de deux enseignants-chercheurs, Khaldoun Al Agha de l’Université Paris Sud et Guy Pujolle de l’Université Pierre et Marie Curie, ont permis de développer un réseau d’antennes reliées par signal radio qui améliorent les accès à internet en WI-FI. "Nous avons trouvé un moyen d’acheminer les paquets d’information à destination, sans interférence et au plus haut débit possible sur le réseau", résume Khaldoun Al Agha, qui va bientôt quitter son poste à l’université pour se consacrer entièrement à sa société.

L’argument convaincant

La technologie brevetée de Green Communications apporte une réponse à un vrai problème pour les utilisateurs, celui de l’accès au réseau Wifi dans les endroits où il y a beaucoup de monde.

Il s’agit de la première prise de participations du fonds d’amorçage technocom2, géré par Innovacom et financé par CDC Entreprises et quatre industriels (Seb, Alcatel-Lucent, Orange et Soitec). Alcatel-Lucent a d’ailleurs validé l’intérêt commercial de la technologie de Green Communications avant de lancer l’investissement. "Ils résolvent un vrai problème pour les utilisateurs, explique Jérôme Faul, le directeur de participations d’Inovacom. Leur solution a déjà été testée sur des sites pilotes et elle doit maintenant entrer en phase de commercialisation."

Déjà, quelques marchés potentiels ont été identifiés par la start-up : aussi bien les militaires, que les lieux où de nombreuses personnes se connectent en même temps (stades sportifs, centres commerciaux, etc.), ou encore les pays émergents qui ont besoin de monter des réseaux peu consommateurs d’énergie et peu onéreux.

"Notre solution est low cost, confie Khaldoun Al Agha. Et elle permet de faire des économies d’énergie." La jeune entreprise a en effet mis au point un système de "start and stop" sur ses antennes qui permet de les éteindre dès qu’elles ne sont plus sollicités par des internautes, puis de les rallumer automatiquement.

Reste à développer la clientèle. Les 600 000 euros de fonds propres apportés par Innovacom vont permettre de recruter une équipe de vente, à commencer par un directeur marketing pour cerner les meilleurs marchés potentiels, et un ingénieur commercial pour développer le chiffre d’affaires. Avec pour objectif d’atteindre 500 000 euros de chiffre d’affaires en 2014, contre 180 000 euros actuellement.

Arnaud Dumas

Green Communications en chiffres

Chiffre d’affaires : 180 000 euros en 2012
Effectif : 6 personnes
Montant de la levée de fonds : 600 000 d’euros
Investisseurs : Innovacom
Secteurs d’activité : Télécoms

 

Partagez l’info :

Publicité

Réagissez à cet article

Error pseudo!

Error Email!

Error Captcha!