Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Helpicto, la reconnaissance d'images au service de personnes atteintes de troubles du langage

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pendant trois jours, à Toulouse, Microsoft est venu soutenir une équipe de développeurs de la société toulousaine Equadex pour un hackathon destiné à accélérer le projet Helpicto. Il s'agit d'un logiciel d'aide à la communication entre des personnes présentant des troubles du langage et leur entourage.

Helpicto, la reconnaissance d'images au service de personnes atteintes de troubles du langage
Les développeurs sont en plein travail. © Marina Angel

C'est une expérience nouvelle pour l'entreprise toulousaine Equadex. Repéré par les équipes de Microsoft, son projet Helpicto a pu être accéléré dans le cadre d'un hackathon de trois jours. Helpicto est dédié aux personnes ayant un trouble du langage lié à des pathologies de type autisme, dysphasie, ou encore Alzheimer.

 

Il est né d'un partenariat entre la société toulousaine, spécialisée dans le développement de logiciels sur mesure, et Carine Montoulan, docteur en psychologie, directrice de l'association Inpacts31 et de la fondation John Bost. Cette dernière est une institution sanitaire et médico-sociale, qui accueille et soigne des personnes (enfants, adolescents, adultes et seniors) souffrant de troubles psychiques et de handicap physique et/ou mental, ainsi que des personnes âgées dépendantes.

 

Un outil qui associe reconnaissance vocale et reconnaissance d'images

L'idée est de développer une solution qui facilite la communication entre des personnes présentant des troubles du langage et leur entourage, médical ou familial. "Il s'agit de remplacer les classeurs à pictos, qui utilisent des images de la vie courante pour aider les enfants autistes à communiquer et mieux gérer leur emploi du temps, par une application logicielle, disponible sur ordinateur, tablette et mobile, qui associerait à la fois de la reconnaissance vocale et de la reconnaissance d'images", précise Anthony Allebe, responsable du développement logiciel chez Equadex.

 

L'application devra également permettre à une équipe thérapeutique et à une famille de collaborer pour faire évoluer les bibliothèques d'images adaptées, en fonction des besoins de l'enfant et de chaque personne de son entourage. Après plusieurs mois de travail, une première version intégrant de la reconnaissance vocale a été développée. C'est sur la base de ces premiers travaux que Microsoft a décidé d'accompagner l'équipe de développement d'Equadex. Il a été décidé d'accélérer le projet via un hackathon de 3 jours concentré spécifiquement sur le volet reconnaissance d'images.


Lancement commercial avant la fin de l'été

Un marathon de l'innovation qui a porté ses fruits ! "Le hackathon nous a amené à travailler d'une autre façon, plus collaborative", témoigne Mathieu Busolin, un des ingénieurs en développement d'Equadex qui a participé au projet. "La présence d'un évangéliste technique de Microsoft nous a permis d'aborder certains points du projet avec un regard neuf et de trouver plus vite les solutions à mettre en œuvre dans leur panel de produits et services." Au final, une maquette a été développée. "Il nous faudra encore quelques jours de travail pour aller de la maquette au prototype, mais nous avons certainement gagné plusieurs semaines par rapport à un développement plus classique", insiste Anthony Allebe. Le produit fini devrait être proposé à la commercialisation avant la fin de l'été prochain, avec pour Equadex un nouvel axe de développement.


Créée en 2007 sur la base du service informatique du groupe d'expertise comptable Signatures, Equadex développe actuellement ses activités dans 3 grands domaines : les systèmes informatiques, les télécoms et l'ingénierie logicielle, principalement en développement de logiciels sur mesure en business intelligence et informatique décisionnelle. Avec Helpicto, Equadex engage une diversification. La société souhaite se positionner comme éditrice de logiciels pour le secteur de la santé. Elle est par ailleurs engagée dans un projet collaboratif baptisé Madam, pour le développement d'un outil d'aide au maintien à domicile des personnes âgées. Equadex emploie 43 salariés et a réalisé en 2016, un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale