Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Homeloop, la start-up qui accélère l'achat immobilier grâce au big data, lève 1 million d'euros

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds Le français Homeloop – copie de l'américain OpenDoor – a mis au point un algorithme permettant d'évaluer la valeur précise d'un appartement à la vente. Elle peut ainsi acheter en 48h chrono un bien immobilier pour mieux le revendre ensuite (avec une plus-value), ou s'engager à le vendre sous trois mois. La start-up née en juin 2016 vient de lever 1 million d'euros.

Homeloop, la start-up qui accélère l'achat immobilier grâce au big data, lève 1 million d'euros
Aurélien Gouttefarde, fondateur de Homeloop © Homeloop

"Combien vais-je vendre mon bien ? Et en combien de temps ?" C'est la question qui hante tous les propriétaires voulant se séparer de leur appartement. La start-up française Homeloop dit pouvoir leur apporter une réponse en 48 heures chrono… grâce au big data.


Cette jeune pousse, qui s'est largement inspirée du pure player américain Open Door né en 2014, a créé un algorithme permettant de définir le juste prix pour chaque bien. Par "juste prix", il faut comprendre prix du marché permettant au logement d'être vendu rapidement… sans être bradé pour autant. Pour cela, elle a compilé de nombreuses données (socio-économiques, démographiques, urbanistiques, mais aussi des données sur les transactions issues des notaires franciliens) pour définir le bon prix de vente.

 

achat en moins de trois jours... ou de trois mois

Avec cette précieuse information, Homeloop achète directement les biens qu'il est certain de pouvoir revendre rapidement grâce à son algorithme. La transaction peut alors être bouclée en 48 heures chrono ! La start-up fait de petits travaux de home staging pour revendre le bien avec une plus-value. Les propriétaires disposent d'un autre choix : donner un mandat exclusif à la start-up, qui s'engage alors à vendre sous trois mois maximum. Mais "l'ambition de Homeloop est de tendre au maximum vers l'achat immédiat", confie Aurélien Gouttefarde, fondateur de la start-up.

 

Une checklist de 100 critères

Depuis juin 2016, Homeloop a réalisé une petite dizaine d'opérations, pour des biens valant entre 150 000 et 350 000 euros. La société se concentre sur les locaux d'habitation de type T2 ou T3, plus difficiles à vendre que des studios. Pour le moment, la start-up accepte environ 1 dossier sur 5 après une évaluation brève mais approfondie. "Il 'n'y a pas que le big data, même si nous n'achetons que dans certaines zones choisies de façon très rationnelle. Nous nous appuyons aussi sur l'expertise locale. Tous les biens sont visités et notés grâce à une checklist en 100 points que nous avons créée", détaille Aurélien Gouttefarde. C'est la nature même du métier d'agent immobilier qui est transformée, avec moins de prospection et beaucoup d'analyse de risque.

 

Ambitions européennes

Homeloop croit fort en son modèle et table sur une centaine de transactions en 2017. Elle espère ensuite passer à un rythme de 150 opérations par mois, et veut attaquer d'autres marchés européens que la France. Pour y parvenir, la jeune pousse née au sein du start-up studio "The studio" vient de lever 1 million d'euros auprès du fonds Global Founders Capital des frères Samwer (les fondateurs de Rocket Internet). Cette somme ne lui servira qu'en partie à financer les prochains achats (pour cela, elle passe par d'autres canaux, des banques et investisseurs) : elle vise surtout à renforcer son équipe. Actuellement, la start-up compte 8 salariés dont deux data scientists. Ils travaillent actuellement au développement d'un site vitrine qui permettra à Homeloop de vendre lui-même ses acquisitions sur son propre site, en se passant des sites d'annonces.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale