Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Huawei, ambassadeur mécène de la French Tech

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Via deux concours d’innovation organisés à Lyon et Lille, l’équipementier chinois Huawei va investir 600 000 euros au capital de 15 start-up numériques innovantes françaises. Et les emmener avec lui en Chine.

Huawei, ambassadeur mécène de la French Tech
Huawei, ambassadeur mécène de la French Tech © Str4nd - C.C

La French Tech, c’est un peu comme l’Europe. Il faut lui porter un regard extérieur pour en percevoir tout le potentiel. C’est ce que fait le chinois Huawei. Mais pour faire découvrir tout le potentiel des PME innovantes françaises à sa maison mère, Huawei France a décidé de jouer les mécènes.

Il a organisé deux grands concours nationaux d’innovation, en les dotant chacun de 300 000 euros. Le premier, Pulse contest, a été organisé depuis Lyon par l’association la Cuisine du Web. Le jury, présidé par Cédric Villani, a sélectionné parmi les 170 dossiers reçus, 10 start-up du numérique spécialisées dans les big data, la smart cities et les objets connectés (3 lauréats dans chaque catégorie et un prix spécial du jury), dont les noms seront dévoilés le 10 juin, en présence du Maire de Lyon, Gérard Collomb.

Plus de 600 000 de dotations pour 15 start-up

Le deuxième concours, Inno’Start, vient d’être lancé à Lille en partenariat avec Euratechnologies. Doté de près de 400 000 euros, grâce au soutien d’autres partenaires (KPMG, le cabinet Bignon Lebray et le CITC-EuraRFID), il devrait distribuer des dotations de 80 000 à 100 000 euros à seulement cinq entreprises : une par catégorie (Big Data, Sécurité, Bâtiments intelligents), un prix spécial et une mention spéciale pour un projet porté par une femme. "Sur les 170 projets reçus à Lyon, il n’y avait aucune femme, observe Isabelle Leung, directrice des affaires publique et de la communication. Nous avons voulu les motiver à participer." Les lauréats seront dévoilés en septembre 2014.

Mais Huawei ne se contente pas de jouer les mécènes. Il veut aussi se faire l’ambassadeur en Chine de la French Tech. En partenariat avec Ubifrance, les 15 lauréats des concours participeront au prochain Tech Tour chinois. Et Huawei leur organisera des rencontres d’affaires à Shenzhen, où est installé le siège de Huawei, avec ses équipes, mais aussi d’autres entreprises de la région. Une sorte de pacte PME International à la chinoise. D’ailleurs le Comité Richelieu est un partenaire de Huawei dans cette opération. 

Inspiré par Microsoft

Mais ce n’est pas uniquement par altruisme que Huawei investit ainsi dans la French Tech. Inspiré par le programme "Idées" lancé par Microsoft France pour se réconcilier avec l’écosystème innovant français et qui est devenu un programme mondial - nommé BizSpark - d’aides au PME innovantes (Isabelle Leung travaillait alors chez Microsoft), le programme de Huawei pourrait servir d’exemple à d’autre filiale du groupe. Car son objectif premier est, pour Huawei France, de faire découvrir à la Chine le potentiel de la France… et la nécessité d’y investir peut-être encore plus ! A suivre.

Aurélie Barbaux

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale