Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Huawei, premier chinois à écouler plus de 100 millions de smartphones

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

En écoulant 108 millions de smartphones en 2015, le chinois Huawei se propulse à la troisième place mondiale derrière Samsung et Apple. Une progression fulgurante qui pénalise Samsung mais aussi les chinois Lenovo ou Coolpad.

Huawei, premier chinois à écouler plus de 100 millions de smartphones
Mate 7, l'une des séries de smartphones haut de gamme de Huawei © Huawei

La star chinoise des smartphones n’est plus Lenovo ou Xiaomi. C’est désormais Huawei. Selon les chiffres de TrendForce, le groupe, connu d’abord pour ses équipements télécoms, a écoulé 108 millions de smartphones en 2015, en bond de 49% par rapport à 2014. Il devient ainsi le premier chinois à dépasser les 100 millions d’unités vendues. Mais il reste encore loin de Samsung (320 millions) et Apple (226 millions).

 

Objectif: vendre 130 millions de smartphones en 2016

Huawei s’installe solidement sur la troisième marche du podium avec 8,4% du marché, derrière Samsung (24,8%) et Apple (17,5%). Il était quatrième en 2014 avec 6,2% du marché, devancé à la troisième place par son compatriote Lenovo (7,9%). Avec son objectif de vendre 130 millions d’unités en 2016, il espère confirmer sa position de challenger des deux leaders actuels : Samsung et Apple. Selon TrendForce, sa part de marché devrait monter à 9,3% cette année.

 

Stratégie poussée d'intégration verticale

Le cabinet explique cette progression spectaculaire par trois raisons. La première réside dans le niveau élevé de maîtrise technologique atteint par le groupe chinois. Huawei a réussi à se doter d’un portefeuille confortable de brevets qui le met à l’abri des attaques de concurrents à l’international. C’est ce qui manque encore à Xiaomi, plus jeune sur ce marché.

 

La deuxième raison tient à une stratégie poussée d’intégration verticale. Huawei va jusqu’à créer ses propres puces via HiSilicon Technologies, sa filiale dans les semi-conducteurs. Pour le moment, il restreint ses processeurs Kirin à ses modèles haut de gamme, continuant à faire appel aux puces de Qualcomm et MediaTek pour ses mobiles de moyenne et d’entrée de gamme. Mais cette maîtrise lui donne un avantage compétitif déterminant par rapport à Lenovo qui dépend entièrement de fournisseurs extérieurs.

 

Enfin, malgré sa diversification dans l’informatique et l’électronique grand public, Huawei conserve des liens privilégiés avec les opérateurs télécoms, des liens précieux pour la commercialisation de ses mobiles.

 

Grande surprise de 2015, l'irruption des chinois Oppo et Vivo

La montée de Huawei rebat les cartes. Elle affecte durement Samsung dont les ventes ont baissé, pour la première fois, de 1,8% en 2015 à 320 millions de pièces. Et l’avenir s’annonce morose pour le géant coréen de l’électronique, avertit TrendForce qui le crédite d'une part de marché de 22,2% en 2016 en baisse de près de quatre points par rapport à 2014.

 

Autres acteurs pénalisés : Sony dont les livraisons sont tombées de 45 millions en 2014 à moins de 30 millions en 2015, mais  aussi les chinois  Lenovo et Coolpad. Malgré le rachat de Motorola Mobilty à Google, Lenovo a dégringolé de la troisième place en 2014 avec 7,9% du marché à la cinquième en 2015 avec 5,4%. Ses ventes sont tombées de 92 millions de smartphones à 70 millions en un an. Et l’année 2016 s’annonce difficile avec de lourdes restructurations de son activité dans les mobiles.

 

La dégringolade est plus sévère pour Coolpad. Septième mondial avec 4,2% du marché (49 millions d'unités) et numéro quatre en Chine avec 10,5% en 2014 (derrière Lenovo, Huawei et Xiaomi), il est sorti en 2015 du Top 10 mondial et du Top 5 en Chine au profit des marques chinoises Oppo et Vivo du groupe BBK Electronics, dont l’irruption constitue une autre grande surprise en 2015.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale