Actualité web & High tech sur Usine Digitale

IBM partage 44 000 lignes de code blockchain en open source avec Cisco, Intel, Wells Fargo, JP Morgan...

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

IBM a partagé 44 000 lignes de code blockchain en open source pour les développeurs du consortium Hyperledger. Le groupe a aussi lancé un pack d'outil de développement d'applications blockchain sur son cloud.

IBM partage 44 000 lignes de code blockchain en open source avec Cisco, Intel, Wells Fargo, JP Morgan...
IBM partage 44 000 lignes de code blockchain en open source avec Cisco, Intel, Wells Fargo, JP Morgan...
IBM a partagé, sur la plate-forme en ligne GitHub, 44 000 lignes de code blockchain en open source pour les développeurs du projet Hyperledger, encadré par la fondation Linux. La technologie blockchain, sur laquelle est basé le bitcoin, pourrait révolutionner de nombreux champs de l'économie, en inscrivant sur un grand livre numérique, partagé par tous les membres d'un réseau informatique, des transactions diverses (financières, mais également contractuelles...). Ces transactions n'ont plus besoin d'être contrôlées par un tiers de confiance. 
 
Le consortium Hyperledger
Avec de nombreuses autres entreprises comme Cisco, Intel, JP Morgan ou encore Wells Fargo, IBM participe au consortium Hyperledger, lancé mi-décembre 2015. Ses membres veulent développer de nouvelles applications de la blockchain. La pierre que l'éditeur compte apporter à cet édifice commun est ce projet participatif intitulé "openblockchain". 
 
des espaces de travail pour les développeurs
Mais le groupe ne compte pas s'arrêter là. Il a également annoncé le 18 février le lancement d'un package d'outil "Blockchain as a service" sur son cloud. Concrètement, les développeurs peuvent constituer des réseaux blockchain sur ce cloud pour y créer et y tester facilement de nouvelles applications. Il sera possible de créer des interfaces de programation pour connecter des logiciels extérieurs à ces applications blockchain. 
 
Londres, New York, Singapour, Tokyo... IBM compte aussi ouvrir des espaces de travail pour les développeurs dans plusieurs grandes villes du monde, appelés "garages". Ils pourront y travailler, en collaboration avec des experts blockchain d'IBM, sur de nouvelles applications métiers, notamment pour les entreprises du monde de la finance. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale