Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Innov'ATM lève 500 000 euros pour porter sa gestion du trafic aérien à l'international

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds La startup toulousaine Innov'ATM, vient d'annoncer une levée de fonds de 500 000 euros pour accélérer le développement commercial à l'international de sa solution dédiée à l'optimisation de la gestion du trafic aérien.

Innov'ATM lève 500 000 euros pour porter sa gestion du trafic aérien à l'international
les deux fondateurs d'Innov'ATM , Stéphane BASCOBERT (à gauche) et Amine KARRAY (à droite). © Innov'ATM

Résoudre les problèmes d'engorgement des aéroports, en offrant une meilleur gestion du trafic aérien au départ, à l'arrivée et sur les zones de roulage des aéroports : telle est l'ambition d'Innov'ATM. Créée à Toulouse en mars 2014 par Stéphane Bascobert et Amine Karray, deux ingénieurs issus des équipes de développement de la division Aerospace de Thales, Innov'ATM a développé une suite logicielle baptisée SkyKeeperSuite, qui permet d'automatiser et d'optimiser la gestion du trafic aérien à l'approche des infrastructures aéroportuaires et au décollage. 

 

Un tEST à l'aéroport Paris-Charles de Gaulle

Le logiciel gère l'ensemble des mouvements d'appareils sur le tarmac, permet d'anticiper sur l'arrivée des avions en approche de l'aéroport et évite les temps d’attente inutiles à l'entrée des pistes, en phase de décollage. Des simulations en conditions opérationnelles réalisées à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle ont ainsi permis de mettre en évidence des gains de temps significatifs. "Sur une journée de trafic normal, notre solution a fait la démonstration de sa capacité à réduire de 40% les attentes inutiles à l'atterrissage et de 30% le temps de roulage avant décollage", précise Stéphane Bascobert, président d'Innov'ATM.

 

A la clef, cela se traduit à la fois par des économies de carburant et une optimisation de la capacité d'accueil des aéroports. Dès 2014, Innov’ATM a été lauréate du concours national de l'innovation organisé par BPIfrance, dans la catégorie Emergence. La startup s'est également vu décerner en 2015, le prix Jeunes entreprises du concours régional des Inn’Ovations.

 

premier contrat fin 2016

Grâce à cette première levée de fonds de 500 000 euros, opérée auprès du fonds Irdinov, la startup compte muscler sa force commerciale et poursuivre ses programmes de R&D. Le marché est international et la toute jeune société cherche à se positionner sur les appels d'offres de grands aéroports que ce soit au Moyen-Orient, en Asie ou outre-Atlantique. Des premiers partenariats sont engagés pour accéder à ces marchés. La signature de premiers contrats est attendue d'ici fin 2016. "Pour 2018, nous tablons sur un chiffre d'affaires annuel de 5 millions d'euros", souligne Stéphane Bascobert. En parallèle, l'effectif devrait être porté à une vingtaine de salariés. Innov'ATM, qui emploie actuellement 5 salariés, affiche un chiffre d'affaires d'à peine 100 000 euros pour 2015.

 

Exploiter les autres data  des aéroports

En parallèle à la commercialisation de sa solution de gestion du trafic aérien, Innov'ATM poursuit ses travaux de R&D en direction d'autres applications toujours dédiées à la gestion aéroportuaire et adressées à l'ensemble des professionnels appelés à intervenir autour des vols. Des premiers tests ont été réalisés sur l'aéroport de Nice sur des outils d'interopérabilité entre les différents indicateurs issus des services de l'aéroport, de l'aviation civile, des compagnies aériennes et de certains fournisseurs et prestataires de services. De nombreux services pourraient être optimisés sur la base des échanges d'informations. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale