Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Innovation digitale de l'année : Renz connecte les boîtes à colis

| mis à jour le 16 octobre 2014 à 20H25
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Renz a reçu le prix de l'innovation digitale de l'année pour sa boîte à lettres connectée. Ce prix récompense une technologie, un service ou un produit ayant une influence sur le développement d'une économie numérique durable.

Innovation digitale de l'année : Renz connecte les boîtes à colis
Innovation digitale de l'année : Renz connecte les boîtes à colis © D.R.

Le fabricant de boîtes aux lettres Renz (80 millions d’euros de chiffre d’affaires) expérimente jusqu’à la fin de l’année, avec La Poste, des boîtes à colis connectées dans un immeuble parisien. "Le numérique a entraîné une baisse du courrier reçu par les ménages et une augmentation, via l’e-commerce, des livraisons de colis", constate Alain Fischer, le gérant de Renz France.

Le Déclic

"Avec l'e-commerce, la norme des boites aux lettres élaborée il y a quarante ans ne correspond plus qu'à 20% du trafic postal d'aujourd'hui."
Alain Fischer, gérant de Renz

Initié en 2010, le projet vise à diminuer la hauteur des boîtes aux lettres et à occuper la place ainsi dégagée avec des boîtes à colis collectives, "privatisables" le temps d’une livraison, grâce à un système de serrures électroniques actionnées par les habitants avec un badge donnant accès au bâtiment (et bientôt avec leur smartphone via la technologie NFC). La solution a été développée par le suédois Combiplate, dont Renz a pris le contrôle.

"Si nous ne maîtrisons pas l’électronique, nous serons demain de simples fournisseurs de tôlerie fine", justifie le gérant de la PME de Woustviller (Moselle). Le paquet livré, la personne est avertie par SMS ou par e-mail. Le système intégrera la possibilité pour un résident d’expédier un colis en l’affranchissant via le portail web de La Poste et en le déposant dans la boîte. Renz va aussi lancer une boîte aux lettres connectée pour les pavillons. "De quoi développer le marché pour les quarante prochaines années !" s’enthousiasme Alain Fischer.

Patrick Déniel

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale