Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Intel aurait arraché une part du marché de l’iPhone à Qualcomm

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Selon Morgan Stanley, Intel a toutes les chances de fournir des modems au futur iPhone. Un marché entièrement verrouillé jusqu’ici par Qualcomm. Mais l’impact sur le géant des puces pour mobiles serait limité rassure la banque d’affaires.

Intel aurait arraché une part du marché de l’iPhone à Qualcomm
Intel aurait arraché une part du marché de l’iPhone à Qualcomm © Josh Bancroft - Flickr - C.C.

Intel va-t-il enfin fournir des modems cellulaires à Apple ? Les spéculations vont bon train. Morgan Stanley penche fortement pour le oui. Selon la note d'analyste de James Faucette, dont nous nous sommes procuré une copie, le numéro un mondial des semiconducteurs a de sérieuses chances d’emporter une partie du marché des modems pour le futur iPhone.

 

Des commandes en augmentation auprès de TSMC

L’observation de la chaine d’approvisionnement le conforte dans ce sens. Intel se prépare à lancer la production de son prochain modem 4G. D'après les informations recueillies par Morgan Stanley auprès de la chaine logistique, il aurait augmenté considérablement ses commandes de fabrication auprès de TSMC, à Taïwan. Car le groupe américain ne fabrique pas lui-même ses modems. Pour des raisons historiques, liées à l’acquisition de modems d’Infineon Technologies en 2011, il en sous-traite toute la fabrication auprès du fondeur taïwanais.

 

Selon James Faucette, Intel envisage d'augmenter ses livraisons de modems pour les porter entre 10 et 15 millions de pièces au dernier trimestre 2016. Un volume important qui ne peut s’expliquer que par le gain d’un marché majeur de mobiles. Le timing coïncide avec le lancement de l’iPhone 7 en juin 2016. "Après tout, Apple ne ferait que revenir à son premier fournisseur puisqu'il se fournissait en modems auprès d'Infineon Technologies jusqu'en 2011", écrit l'analyste.

 

Contentieux de Qualcomm avec la Commission européenne

Un autre signal milite en faveur de la validité de la prédiction de l’analyste financier. Depuis 2011, Qualcomm est le fournisseur exclusif d’Apple en modems. Une position qui lui vaut d’être attaqué aujourd’hui par la Commission européenne pour pratiques anticoncurrentielles. Bruxelles va jusqu'à l'accuser de payer la firme de Tim Cook pour conserver cette exclusivité. Le géant américain des puces pour mobiles encourt une amende équivalente à 10% de son chiffre d’affaires.

 

Qualcomm n’a pas de choix. Pour régler le contentieux avec Bruxelles, il doit accepter de partager le marché d’Apple avec au moins un concurrent. La firme à la pomme sera contrainte d’ouvrir le marché, quitte à donner à son ancien fournisseur exclusif le rôle principal. C’est pourquoi James Faucette estime l’impact sur Qualcomm minime. Apple écoule près de 60 millions d’iPhone par trimestre. Si Intel parvient à fournir 15 millions de modems par trimestre, Qualcomm en fournirait trois fois plus. "Car il a toutes les chances d'avoir une puce plus petite et plus performante que celle d'Intel", estime James Faucette.

 

Un répit pour le CEO d'Intel

Si la perte pour Qualcomm resterait faible, le gain pour Intel serait considérable. A un moment où le géant des semiconducteurs freine ses investissements dans les mobiles au profit d’un recentrage sur les datacenters, l’Internet des objets et les mémoires non volatiles, son entrée chez Apple, la référence dans les mobiles qui fait rêver tout fournisseur de composants, constituerait une victoire symbolique importante. De quoi apporter un répit à son CEO Brian Krzanich, qui ne faisait jusqu’ici qu’accumuler les déboires.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale