Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Intelligence artificielle, certes, mais résultats bien réels (et positifs) sur l'emploi

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude Selon une étude internationale réalisée par Capgemini, les entreprises qui ont recours à l'intelligence artificielle n'ont majoritairement pas détruit d'emplois. Elles en ont même créés. Les entreprises européennes sont toutefois à la traîne.

Intelligence artificielle, certes, mais résultats bien réels (et positifs) sur l'emploi
Voici votre nouveau collègue et il va (peut-être) vous aider à préserver votre emploi.

Le recours à l’intelligence artificielle ne détruit pas les emplois, au contraire, selon l'étude internationaleT"urning AI into concrete value : the successful implementers toolkit", réalisée par Capgemini auprès de 1000 entreprises. Plus de quatre entreprises interrogées sur cinq ayant adopté des outils d’intelligence artificielle (IA) ont créé des emplois. Les deux tiers des emplois ainsi créés correspondent à des postes de cadres ou de cadres supérieurs. Pour développer les solutions, les entreprises ont dû vraisemblablement faire appel à des compétences en IA et à des spécialistes de la relation client capables d’intégrer ces technologies émergentes…

 

Plus d'emplois, plus "haut de gamme"

Que les plus pessimistes se rassurent. Le bilan ne s’arrête pas là. Ces créations ne se sont pas accompagnées de suppressions d’emplois dans 63 % des entreprises interrogées. C’est dire que pour ces entreprises, l’impact sur l’emploi est globalement positif d’un point de vue quantitatif, mais aussi qualitatif. En effet, les entreprises interrogées estiment que l’installation de l’intelligence artificielle supprime des emplois ou des tâches administratives ou rébarbatives au bénéfice de tâches à plus forte valeur ajoutée.

Pour obtenir les pleines potentialités de l’IA, il faut accompagner les collaborateurs. Pas moins de 71 % ont mené des actions proactives de formation ou de perfectionnement des employés. Ainsi, 89 % des entreprises ayant mené des actions soutenues en la matière considèrent que l’IA simplifiera les tâches complexes, tandis que 88 % pensent qu’à l’avenir l’Homme et la machine travailleront ensemble dans les firmes.

 

Les entreprises indiennes loin devant les européennes

Reste que même parmi les grandes entreprises qui constituent le cœur de l’échantillon, les résultats sont très contrastés. Le secteur bancaire, la grande distribution ou les télécoms (36%, 41% et 49%) apparaissent comme relativement avancées, quand les industries automobile et manufacturière sont moins à la pointe (respectivement 26% et 20%).

Par pays, le champion est l’Inde où 58% des firmes interrogées disent avoir déployé des initiatives en IA à grande échelle devant l’Australie (49%). L’Europe est à la traîne avec des taux de 31% en Espagne, 24% aux Pays-Bas et 21% en France.


Cette étude vient relativiser les résultats pessimistes de précédents travaux qui estimaient que le développement des nouveaux outils aurait un impact négatif sur l’emploi. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’elle s’intéresse à un périmètre restreint d’entreprises. De fait, elle montre que l’IA va s’accompagner d’une montée en compétence des salariés, mais ne mesure pas l’effet de cette dernière sur la partie de la population la moins formée.

 

L'intégralité de l'étude peut être consultée ICI

 

(1) Etude réalisée entre mars et juin 2017 auprès d’entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 500 millions de dollars. 993 personnes ont été interrogées dans neuf pays (Australie, France, Allemagne, Italie, Inde, Pays-Bas, Espagne, Royaume-Uni et Etats-Unis).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale