Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Intelligence artificielle : Samsung rachète Viv pour conquérir le marché des assistants personnels

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Analyse Vidéo La prochaine grande plateforme, après l'app store, sera l'assistant personnel. Apple, Google, Facebook, Microsoft, Amazon..., tous les géants technologiques cherchent déjà à s'y imposer. Samsung n'est pas en reste. Le Coréen vient d'annoncer le rachat de Viv, un assistant de nouvelle génération conçu par les créateurs de Siri. L'occasion d'échapper à l'emprise de Google ?

Samsung rachète Viv pour conquérir le marché des assistants personnels
Intelligence artificielle : Samsung rachète Viv pour conquérir le marché des assistants personnels © Viv

Samsung a annoncé le 6 octobre 2016 son acquisition de la start-up d'intelligence artificielle Viv. La jeune pousse californienne, qui développe un assistant personnel éponyme, était sortie de l'ombre en mai dernier. Elle est notable car Dag Kittlaus, Adam Cheyer et Chris Brigham, ses cofondateurs, étaient aussi cofondateurs de la start-up Siri qu'Apple a racheté en 2010. Ils avaient quitté l'entreprise un an après son rachat pour fonder Viv en 2012. Cette dernière va devenir une filiale indépendante de Samsung et conservera son autonomie.

 

Viv, une sorte de Siri 2.0

Ils décrivent leur nouvel assistant personnel comme une version améliorée de Siri, aux fonctionnalités bien plus avancées car elle est capable de mettre en relation des informations provenant de sources (applications, capteurs, services, contextes...) très différentes. Cette interconnexion lui permet en théorie de comprendre des requêtes beaucoup plus complexes que celles dont sont capables les assistants personnels actuels. Viv avait également fait le buzz en mettant en avant la capacité de son logiciel à "s'écrire lui-même", pour mieux s'adapter aux besoins de son utilisateur.

 

Samsung n'est pas qu'un tremplin pour Google

Evidemment, Viv n'étant pas encore disponible sur le marché, l'étendu de ses compétences reste à vérifier. Il ressort surtout de cette annonce que Samsung passe aux choses sérieuses en matière d'intelligence artificielle. Le géant coréen ne cache déjà pas ses velléités d'indépendance logicielle face à Google et l'écosystème Android, refusant de n'être qu'un fabricant d'appareils. En rachetant Viv, il affiche sa volonté de conquérir le marché de "l'après-applications", au même titre qu'Amazon (avec Alexa), Microsoft (avec Cortana), Apple (avec Siri), Facebook (via Messenger) et bien sûr Google (avec Google Assistant). Comme Satya Nadella l'avait annoncé à Build 2016 en mai, la prochaine grande plateforme sera conversationnelle.

 

Au-delà des smartphones, les objets connectés

Et s'il ne dispose pas des mêmes compétences en matière de développement logiciel ou des mêmes infrastructures cloud, Samsung a pour lui un énorme avantage : ses objets connectés. En effet, les produits du Coréen vont bien au-delà des smartphones. Réfrigérateurs, machines à laver, smartwatchs... et bien sûr le hub SmartThings pour la domotique, autre start-up que Samsung a rachetée en 2014. Tout comme Amazon avec Echo (et désormais Google avec Home), Samsung aurait beaucoup à gagner en imposant Viv comme l'interface de référence de la smart home.

 

Rendez-vous en  2017

Cette perspective d'ubiquité est d'ailleurs la raison qui a poussé Viv à accepter ce rachat. Un assistant personnel ne peut s'épanouir que s'il agglomère de grandes quantités de données venant de très nombreux utilisateurs, et une application seule aurait beaucoup de difficulté à y parvenir face aux géants technologiques américains. L'ambition n'est pas d'avoir une dizaine d'usages et de domaines, mais des dizaines de milliers. Ce besoin d'ubiquité garantit aussi que Viv restera ouvert à tous les développeurs et pas seulement limité aux produits et services de Samsung (une stratégie d'ouverture que poursuit aussi Amazon). Pour le moment, beaucoup reste encore à faire. Samsung a annoncé que Viv arriverait sur smartphones au deuxième semestre 2017. Rendez-vous est pris.

 

L'interview-vidéo de Dag Kittlaus, Co-fondateur et CEO de Viv
(en anglais)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale