Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Intelligence artificielle : Seconde victoire pour AlphaGo de Google face au champion de go coréen

| mis à jour le 10 mars 2016 à 15H28
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Sa victoire lors du premier match avait causé la surprise. Rebelotte pour la seconde manche. AlphaGo, le programme d'intelligence artificielle de Google DeepMind conçu pour le jeu de go, a définitivement pris l'ascendant sur le champion coréen Lee Sedol. Est-on en train de revivre le second duel Kasparov - DeepBlue ?

Intelligence artificielle : Seconde victoire pour AlphaGo de Google face au champion de go coréen
Intelligence artificielle : Seconde victoire pour AlphaGo de Google face au champion de go coréen

Le programme AlphaGo développé par Google DeepMind a disputé, dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 mars, la première des cinq manches du duel qui l'oppose au champion de go coréen Lee Sedol. S'il existait encore un doute sur ses capacités, AlphaGo les a fait taire en remportant le match en un peu moins de 3h30.

 

Cette première partie et les quatre suivantes se déroulent à l'hôtel Four Seasons à Séoul (Corée du Sud). Les prochaines manches auront lieu les 10, 12, 13 et 15 mars. A la clé, la somme d'un million de dollars pour le gagnant, qui ira à des associations caritatives si AlphaGo émerge vainqueur. Mise à jour : le deuxième match a eu lieu, et son résultat est sans appel. AlphaGo a de nouveau battu Lee Sedol. On peut désormais légitimement se le demander : va-t-on vers un 5-0 pour la machine ?

 

L'inéluctable marche du progrès technologique

AlphaGo avait déjà remporté 5-0 son affrontement contre Fan Hui, un joueur professionnel de go. Mais Lee Sedol, à 32 ans, est l'un des meilleurs joueurs de go du monde. Il s'était montré confiant le 4 février quant à sa victoire "au moins pour cette fois", estimant qu'il remporterait le duel 5-0 ou 4-1. On sait désormais qu'il ne battra pas AlphaGo à plate couture. Lee Sedol avait aussi fait preuve de lucidité et de modestie en déclarant par la suite que "si l'intelligence artificielle continue à se développer, d'ici un an ou deux, il sera très difficile de deviner les résultats." Ci-dessous, la vidéo du match :

 

 

En parallèle, Google DeepMind, qui est basé à Londres, a récemment annoncé un partenariat avec le National Health Service (NHS), le système de la santé publique du Royaume-Uni. Ils vont conjointement développer une application mobile pour aider les médecins à détecter les problèmes rénaux.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale