Actualité web & High tech sur Usine Digitale

IoT Valley : Connected Camp saison 1, c'est parti avec 8 start-up

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Annoncé en septembre dernier à l’occasion de ses Innovations Days par l'IOT Valley, le nouvel accélérateur de startups, le Connected Camp, entièrement dédié à l'internet des objets (IOT), accueille ses premiers projets. Coup d'envoi officiel de la saison 1 avec 8 premières startups.

IoT Valley : Connected Camp saison 1, c'est parti avec 8 start-up
Romain Duflot, président de Eyelights, l'une des 8 start-up retenues pour la saison 1 du Connected Camp

Installée à Labège, dans le Sud-Est de l'agglomération toulousaine, l'IOT Valley regroupe sur un même site de 5 000 m2 une communauté de 35 entreprises du numérique. 350 m2 (dans un premier temps) sont réservés à l'accélérateur de startups, baptisé Connected Camp, qui cible spécifiquement les projets BtoB de l'internet des objets.

 

A l'issue d'un appel à projets lancé en grande pompe le 24 septembre dernier, à l'occasion de la 3ème édition de ses Innovations Days, l'IOT Valley et ses partenaires viennent de sélectionner, sur une centaine de dossiers, les 8 premières startups de la saison 1.

 

Jusqu'à l'industrialisation

Pendant 9 mois, les startupers bénéficieront d'un accompagnement d'experts – à la fois business et technique – mais également de partenaires B to B, avec l'engagement d'accompagner les projets jusqu'à l'industrialisation et les premières commandes. "Pour cela, la règle du jeu est claire : la sélection s'adresse prioritairement à des projets déjà bien avancé, avec un premier prototype déjà fonctionnel et de vraies perspectives en terme de potentiel de valeur. A nous de les aider à rencontrer leur marché et à passer au stade de la production en série", souligne Simon Vacher, tout nouvellement recruté comme manageur du Connected Camp.

 

Des parrains industriels de choix

Dans les faits, l'accélérateur propose un carnet d'adresses de plus de 60 experts, issus à la fois de la communauté des entreprises de l'IOT Valley et de son réseau de partenaires, ainsi que de l'accompagnement business de la part de 8 grands partenaires, au titre desquels la très emblématique start-up toulousaine Sigfox et sa technologie de connectivité cellulaire à bas débit dédiée à l'internet des objet, dont le président, Ludovic Le Moan, est également président de l'IOT Valley. A ses côtés pour soutenir le Connected Camp : le groupe mutualiste AG2R La Mondiale, EBV Elektronik, Intel, la SNCF, la communauté d'agglomération du Sicoval, qui accueille l'IOT Valley et Sigfox sur son territoire intercommunal, rejoints depuis peu par Microsoft et l'hébergeur de sites, OVH.Com.

 

Le Connected Camp dispose également de son propre laboratoire avec oscilloscope, générateur de signaux, poste de soudure, analyseur de spectre, imprimante 3D, perceuse à colonne, four à composants... "Tout le kit minimum de prototypage rapide", résume Simon Vacher.

 

ACcompagner 20 projets d'ici un an

Le Connected Camp souhaite aussi se positionner comme un apporteur d'affaires et se rémunèrera en partie sur les contrats effectivement signés. Pour sa saison 1, il a mobilisé un budget de 500 000 euros, de ses partenaires, dont 80% de fonds privés.

L'objectif est de monter très vite en puissance. La sélection de nouveaux projets est d'ores et déjà lancée. A l'étroit dans ses locaux actuels, l'IOT Valley prépare très activement des solutions d'extension pour les prochains mois, où son accélérateur pourra également pousser ses murs. "D'ici un an, une vingtaine de projets devrait bénéficier de cet accompagnement", prévoit Ludovic Le Moan. 

 

la première promotion
Donecle, (et son président Yann Bruner, en photo ci-contre) qui propose une solution d'inspection automatisée des avions à partir d'un essaim de 3 drones. Le projet permet de ramener le temps d'inspection actuel de 8 heures à environ 20 minutes.
Eyelights ambitionne de révolutionner le pilotage à moto grâce au 1er GPS projeté sur la route, grâce à une solution embarquée dans le casque.
Flipr a développé un capteur intelligent qui permet de surveiller la qualité de l'eau de piscine à partir de son smartphone.
Lowie a mis au point un paquet de cigarettes connecté pour aider les fumeurs à maîtriser et réduire leur consommation.
Pack Editions s'intéresse à la relation client grâce à la technologie Beacon, avec une solution clé en main. Une opération pilote est prévue avec la SNCF avant l'été prochain, dans le cadre de l'Euro 2016, pour adresser directement des informations adaptées aux voyageurs, sur leur smartphone.
Parkisseo permet de détecter des places de stationnement en extérieur et d'identifier les conducteurs pour offrir une solution de stationnement intelligente. Un test sur des places de parking de Toulouse a permis de valider le concept.
Skylights amène le cinéma à bord des avions grâce à ses lunettes immersives. Plusieurs compagnies sont déjà intéressées et des premiers tests sont en cours sur des appareils de XL Airways.
Ubeeko propose une plateforme et des applications industrielles fondées sur de la big data et de l'analyse en temps réel de flux d'événements. Deux premières applications sont en cours de développement, l'une pour de la détection de fuites sur les réseaux d'eau et l'autre concernant du monitoring de trayeuses automatiques pour les vaches.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale