Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Irlynx lève 2 millions d’euros pour bouleverser la détection infrarouge

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up grenobloise Irlynx, qui développe une technologie inédite de détection infrarouge, lève 2 millions d’euros. De quoi l’aider à industrialiser ses produits d’ici à la fin de 2015.

Irlynx lève 2 millions d’euros pour bouleverser la détection infrarouge
Irlynx lève 2 millions d’euros pour bouleverser la détection infrarouge

C’est une nouvelle étape pour Irlynx. La start-up grenobloise vient de lever 2 millions d'euros auprès de l’équipe dirigeante, d’un pool d’investisseurs privés et des fonds d’investissement Demeter Partners et Phitrust Impact Investors. De quoi l’aider à finaliser ses développements et industrialiser ses produits d’ici fin 2015.

 

Technologie non intrusive

Fondée en 2012, Irlynx développe une technologie inédite de détection infrarouge qui trouve ses origines chez e2v, une société de semi-conducteurs pointus située à Saint-Egrève, près de Grenoble. "A partir d’une signature thermique, nous pouvons dire s’il s’agit d’un humain ou d’un animal et donner des informations de caractérisation de l’activité des sujets détectés : combien sont-ils, sont-ils fixes ou mobiles, debout ou tombées, explique Sébastien Fabre, le PDG-fondateur. C’est un procédé non intrusif et on ne reconnait pas la personne."

 

Pleiade d'applications dans le bâtiment

Les applications sont nombreuses dans le bâtiment : optimisation énergétique en fonction d’activité des occupants, gestion des flux, sécurité, assistance des personnes âgées, etc.

La puce de détection en silicium est en codéveloppement avec le CEA-Leti à Grenoble, et un partenariat existe avec le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) sur l’intégration des modules et les applications dans le bâtiment. La start-up garde la maîtrise des trois composants clés : la matrice de détection, l’optique et le logiciel de traitement. La fabrication sera sous-traitée.

 

La production devrait démarrer en 2016 et monter en cadence pour atteindre en 2018 quelques millions de pièces. "Nous sommes en train de créer un marché nouveau, s’enthousiasme Sébastien Fabre. Nous allons remplacer les solutions traditionnelles de détection intégrées aujourd’hui dans les alarmes." Objectif : atteindre un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros dans 5 ans.

 

D'autres levées de fonds en vue

Irlynx compte aujourd’hui 8 personnes et prévoit de passer à 16 à la fin de 2016. Elle a déjà procédé à une première levée de fonds de 300 000 euros en juillet 2014 et n’exclut pas d’autres levées de fonds pour financer sa montée en production et son expansion commerciale, notamment à l’international. La production de la puce sera confiée au fondeur LFoundry, à Avezzano, en Italie, et l’assemblage de modules d’abord à une société en Europe puis en Afrique du Nord.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale