Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Issy-les-Moulineaux, quartiers pilotes

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Issy-les-Moulineaux, quartiers pilotes
Issy-les-Moulineaux, quartiers pilotes © Dans l’écoquartier du Fort d’Issy-les-Moulineaux, chacun des 1 650 logements est équipé d’un compteur Linky.

Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) s’adonne depuis longtemps aux expérimentations numériques. Deux de ses projets sont emblématiques de ses ambitions de smart city : celui du Fort d’Issy, un écoquartier résidentiel récent ; et Issy Grid, un démonstrateur de smart grid à l’échelle d’un quartier de bureaux. Au Fort d’Issy, qui compte 1 650 nouveaux logements dans une zone aménagée dans une démarche de développement durable, la ville a proposé un concept innovant, mais pas uniquement technique. Elle a réintroduit des vergers, mis en place un système pneumatique de collecte de déchets et rendu 90 % des rues piétonnières. Chaque logement dispose d’un compteur Linky d’ERDF et d’un boîtier domotique Ijenko pour suivre la consommation d’électricité et agir en conséquence pour la réduire. Issy Grid étend le concept à l’échelle d’un quartier d’affaires. Un consortium de dix industriels (Alstom, Bouygues Telecom, Bouygues Énergie et Services, Bouygues Immobilier EDF, ERDF, Microsoft, Schneider Electric, Steria et Total) travaille depuis 2012 au sein du groupement d’intérêt économique (GIE) éponyme. Tout a commencé avec l’équipement des nouveaux sièges de Bouygues Immobilier et Bouygues Telecom. La gestion technique de bâtiment (GTB), généralement simple PC non connecté, a été reliée en mode privé à internet. Elle restitue l’information récoltée en fonction de la localisation ou de l’usage dans un format lisible par les gestionnaires du bâtiment. Et elle déclenche des actions au niveau du chauffage, de la climatisation, de l’éclairage. Des installations sur lesquels sont intervenus Schneider Electric, Alstom et ERDF.

Ils participent : Alstom, groupe Bouygues, EDF, ERDF, Microsoft, Renault, Schneider Electric, Steria, Total, Alfabet, Ijenko, Embix, Navidis

 

Le GIE profite de ce terrain d’expérimentation privilégié pour essayer des systèmes connexes, comme la réservation de véhicules électriques d’entreprise, mis en place par Schneider Electric et la start-up Alfabet chez Bouygues Telecom. Il récupère en temps réel des informations sur la charge et en analyse les courbes pour optimiser le processus.

Bouygues Énergie et Services a développé un boîtier de capteurs, qui s’installe dans les lampadaires urbains bidirectionnels. La chaussée est éclairée en permanence, mais le trottoir lui, ne l’est que si une présence est détectée. Enfin, certains industriels interviennent ponctuellement, comme Renault qui a installé des batteries de véhicules électriques usagées dans le smart grid pour les tester comme système de stockage temporaire. Modèles pour de prochains cahiers des charges pour des quartiers d’Issy ou d’ailleurs, Fort d’Issy et Issy Grid servent aussi d’inspiration à un projet sur la mobilité afin de décongestionner la ville. Les premiers pilotes démarreront au premier semestre 2015, peut-être dans le cadre d’un nouveau GIE. Dès cet automne, Issy lancera un appel à ses habitants désireux de tester ces dispositifs.

Emmanuelle Delsol

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale