Actualité web & High tech sur Usine Digitale

L'aixois High Co aide les marques et magasins à fidéliser leurs clients

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Concepteur de solutions marketing pour la distribution et les marques, High Co dépassera en 2017 les 50% d'activité sur le digital grâce à des promotions dématérialisées toujours mieux ciblées.

L'aixois High Co aide les marques et magasins à fidéliser leurs clients
HighCo a déployé des bornes de coupons de réduction dans les magasins Carrefour. © Highco

"Nous voulions atteindre 50% de notre marge brute sur les solutions digitales en 2017. Nous réussirons car nous avons frôlé les 47% en 2016 grâce à une progression de 23,6% sur ce seul segment. En France, nous sommes d'ailleurs déjà  à 55,4%. Cet essor sur le digital explique principalement la croissance globale de notre marge brute sur l'exercice, à 81,06 millions d'euros, soit 11,8%, et celle de notre rentabilité", explique Didier Chabassieu, président du directoire de High Co.

 

Implanté à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le groupe conçoit et propose à ses clients, marques et revendeurs, des solutions marketing intelligentes (offres promotionnelles, coupons de réduction...) pour influencer le comportement du consommateur afin de l'inciter à acheter en magasin (solutions in store), sur le web ou sur mobile ou en se rendant dans un point de vente (solution "drive to store). Il emploie 750 collaborateurs en France et à l'étranger (Bénélux, Espagne, Italie). "Pour pérenniser notre progression, nous devons renforcer les applications qui permettent de toujours mieux comprendre et anticiper la manière dont les "shoppers" réagissent aux offres de nos clients. Auparavant, les offres digitales s'adressaient de manière globale aux consommateurs. Le ciblage est aujourd'hui de plus en plus précis d'où notre détermination à avancer dans nos métiers sur les canaux mobiles et la data pour pousser les offres à la bonne personne, au bon moment, au bon endroit et par le bon canal. Plus les offres seront ciblées, moins le consommateur se sentira embêté par celles qu'il reçoit".

 

Combiner les programmes de fidélité

Dans les solutions "drive to store", High Co développe des applications mobiles (push SMS, notifications...). En 2016, le groupe a émis 43,2 millions de coupons digitaux, soit 18% de plus qu'en 2015. La hausse est encore plus forte sur les push SMS et notifications, plus 40%, soit 573,9 millions expédiés par ces canaux. High Co a ainsi rallié en 2016 à ces technologies l'Etablissement français du Sang, l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Sergent Major ou Natalys. Pour Cora, Mondelez et Unilever, il a connecté la carte de fidélité de l'enseigne de distribution et les programmes proposés à leurs membres par les marques des deux groupes.

 

Selon High Co, cette innovation a permis de multiplier par 3,6 le taux d'utilisation des coupons. Une approche qu'il a déclinée avec "Clicoupon" pour Procter & Gamble, "Envie de Plus" et Chronodrive afin que les coupons de réduction d'une marque soient directement utilisés sur le site de drive le plus proche. Pour Franprix, High Co a poussé des promotions géolocalisées et personnalisées en combinant des données de navigation et des données CRM. En magasin (In Store), le groupe a implanté 127 bornes de récupération de coupons de réduction dans 84 points de vente Carrefour. Il intervient également pour Auchan Drive sur la commercialisation exclusive de ses inventaires web.

 

Recruter pour anticiper

Pour Didier Chabassieu, deux enjeux se présentent désormais : l'intégration de technologies d'intelligence artificielle et l'exploitation de données provenant d'objets connectés. "Nous n'en sommes qu'au début, mais les data scientists et développeurs que nous recrutons auront pour mission de les développer", poursuit le dirigeant. "En 2016, nous avons embauché 70 personnes au total, souvent très jeunes, qu'il nous faut ensuite fidéliser par un mode de management toujours plus agile, indique Richard Caillat, président du conseil de surveillance. Pour compléter nos technologies, nous pourrions aussi procéder par croissante externe. Nous avons réalisé une quarantaine d'acquisitions depuis la création du groupe (1990). Mais c'était plus facile hier qu'aujourd'hui, moins coûteux aussi". En 2016, High Co a cependant intégré Capital Data, intégrateur et développeur de solutions big data.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale