Actualité web & High tech sur Usine Digitale

L'Ingénieur télécoms et réseaux, le maître des infrastructures de communication

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pour le neuvième épisode de notre série consacrée aux métiers du numérique, focus sur l'ingénieur télécoms et réseaux. Ce spécialiste des technologies de télécommunication s'attelle quotidiennement à rendre accessible et à simplifier les réseaux de communication.

L'Ingénieur télécoms et réseaux, le maître des infrastructures de communication
L'Ingénieur télécoms et réseaux, le maître des infrastructures de communication © Intel Free Press - Flickr - C.C.

Sa mission

La principale mission de l'ingénieur télécoms et réseaux consiste à expérimenter et optimiser les outils de communication. Il recherche également de nouvelles technologies de télécommunication afin d'assurer et d'améliorer la performance des communications internet, ou dans la téléphonie fixe ou mobile.

L'ingénieur télécoms et réseaux en trois chiffres

Niveau d'études : Bac +5
Salaire en début de carrière : 32 000 euros par an
Salaire en fin de carrière : 42 000 euros par an

Pour cela, il développe des équipements de télécommunications, définit une architecture réseau adaptée, la met en place et s'assure de son bon fonctionnement.

Il détermine également les besoins du client, recherche et développe des solutions techniques puis, en relation avec les équipes d'exploitation, définit la stratégie d'évolution de l'infrastructure de télécommunications et fournit une assistance technique aux utilisateurs.

L'ingénieur télécoms et réseaux doit perpétuellement s'adapter aux évolutions des technologies et maîtriser les techniques de pointe en microélectronique, informatique ainsi que les problématiques d'infrastructure, de câblage et de sécurité.

Il doit également témoigner d'une bonne connaissance des outils de gestion et d'administration ainsi que des systèmes d'exploitation. Une pratique courante de l'anglais est indispensable pour mener à bien sa mission.

Réactif, bon orateur et doté de bonnes qualités relationnelles, l'ingénieur télécoms et réseaux peut exercer son métier dans des entreprises de télécoms, SSII ou toute structure dotée d'un service numérique et des administrations possédant un réseau.

Sa formation

La voie privilégiée pour accéder au métier d'ingénieur télécoms et réseaux passe par les écoles d'ingénieurs donc un Baccalauréat S (filière scientifique) ainsi qu'une classe préparatoire. Cependant, de plus en plus de diplômes universitaires permettent d'exercer cette fonction. les formations sont alors accessibles dès l'obtention du baccalauréat. Les universités de sciences technologiques de Saint-Etienne ou Bordeaux dispensent les formations d'ingénieur IPB spécialité Télécommunications par exemple.

Parmi les écoles d'ingénieurs, le prestigieux Institut des Mines-Télécom, né le 18 février 2012 du regroupement de l'Institut Télécom et de l'école des Mines,  forme et prépare au diplôme d'ingénieur télécoms et réseaux. D'autres écoles proposent la même formation, l'Ensea à Cergy-Pontoise, l'ECE à Paris, l'Esiee à Amiens ou encore l'INP ENSEEIHT à Toulouse. Ces écoles recrutent après deux ans de classe préparatoire, de DUT en informatique ou de licences professionnelles en sciences et technologies.

Les ingénieurs télécoms et réseaux connaissent une bonne insertion professionnelle.

Ses perspectives de carrière

Après quelques années d'expérience, l'ingénieur télécoms et réseaux peut prétendre à un poste à responsabilité de chef de centre télécoms ou d'architecte réseau dans une grande entreprise ou une administration.

Bénoni Martin, Ingénieur réseaux et télécoms chez Maroc Telecom (Diplômé de l'ESIEA)
"Au sein du département technique de Libertis, filiale gabonaise de Maroc Telecom au Gabon, une partie de mon travail consiste à développer la possibilité pour les clients de télécharger des contenus multimédias. Par ailleurs, je mets en place des BTS (Base Transceiver Station) dans le pays afin d'accroitre la couverture de l'opérateur."

Wassinia Zirar

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale