Actualité web & High tech sur Usine Digitale

L'Open Innovation "à la Google" : un modèle pas uniquement pour les DSI !

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pour Romain Rabier, manager au sein des activités Digital Consulting de Niji, face aux torrents d’innovations qui s’abattent sur elles, les organisations ont un nouveau cheval de bataille : l’agilité. Pour répondre aux startups et plus largement à l’enjeu de time-to-market (la rapidité avec laquelle on accède à son marché, en particulier lors du lancement de nouvelles offres), toutes se questionnent sur les moyens à mettre en place. 

L'Open Innovation à la Google : un modèle pas uniquement pour les DSI !
L'Open Innovation "à la Google" : un modèle pas uniquement pour les DSI !

S’il y a une direction qui est souvent décriée pour son immobilisme, c’est bien la Direction des Systèmes d’Information. La DSI, garante entre autres de la sécurité des informations et des flux, ainsi que de l’architecture des outils qui permettent à l’organisation de fonctionner, est de plus en plus critiquée voire remplacée par les fonctions métier, commerciale et marketing en tête. Pourtant, dans des organisations qui sont aujourd’hui "multi" tout (-nationales, -sites, -métiers, -culturelles etc.), elle est la première entité à chercher un équilibre entre agilité, nécessaire aux innovations digitales, et processus industriels, nécessaires au déploiement d’organisations modernes et globales.

 

Une chose est sûre, la DSI a raison sur le fond : l’organisation qui vivra demain saura faire coexister ces deux modèles : rapidité d’exécution des idées et fiabilité des acquis.

 

attention aux frustrations

Problème. Peu d’organisations ont entamé leur conversion vers un modèle agile qui aille plus loin que l’entité ou que le projet. Pour beaucoup, la réponse passerait par un incubateur de startups et quelques projets d’open innovation. En réalité, le collaborateur sachant et impliqué depuis des années est bien souvent spectateur de ces initiatives au ROI plus que douteux. De telles initiatives, qui vont jusqu’à "libérer" l’entreprise, oublient parfois d’y intégrer des dynamiques pérennes, pour qu’une fois la réalité en marche le système continue d’être efficient pour l’entreprise et ses parties prenantes.

 

Le risque est que, passé l’effet de mode et de communication, les frustrations internes et dangers concurrentiels demeurent. Pourtant, une réponse existe, qui permet simultanément d’accélérer le time-to-market et d’améliorer l’expérience travail proposée aux équipes : les programmes d’innovation interne, si possible ouverte.

 

Des programmes d’open innovation pour l’ensemble des équipes

Pourquoi ne pas intégrer au fonctionnement de l’organisation l’agilité d’équipes pluridisciplinaires, qui identifient un problème et en construisent la solution, et ce tout au long de l’année ? Pourquoi ne pas offrir de nouveaux services aux employés et aux managers, pour développer leur propre performance et celle de l’organisation ? Pourquoi ne pas mettre en place un modèle "à la Google", propre à son organisation (les fameux 20% de temps de travail accordés à des projets innovants), sur un laps de temps prédéfini et aligné sur la culture d’entreprise ?

 

Concrètement, sous l’égide d’un duo Direction Générale et Direction des Ressources Humaines, pouvant associer la Direction Innovation, des équipes de collaborateurs issus de différentes entités œuvrent ensemble sur trois à quatre mois pour mener à bien un projet stratégique, de l’idée à sa réalisation, en passant par le prototype. Pour cela, ces équipes intègrent l’ensemble des compétences nécessaires à leur développement : business, marketing, design, UX et technologique.

 

Quelle que soit sa taille, l’organisation dispose en elle-même des moyens nécessaires pour relever le défi de l’agilité. Tout l’enjeu réside dans le modèle choisi pour fédérer au mieux ses équipes et pour assurer une réussite collective à long-terme.

Par Romain Rabier, manager au sein des activités Digital Consulting de Niji

Les avis d'experts et points de vue sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n’engagent en rien la rédaction.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale