Actualité web & High tech sur Usine Digitale

L'usine du futur d'Airbus, comme un goût de science-fiction

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Cobot, visée laser, réalité augmentée... L'usine du futur que vient de dévoiler Airbus pourrait être opérationnelle dans seulement dix ans.

L'usine du futur d'Airbus, comme un goût de science-fiction
L'usine du futur d'Airbus, comme un goût de science-fiction © Olivier James - L'Usine Nouvelle

La vidéo semble tout droit sortie d'un film de science-fiction. "Ça a l'air un peu futuriste, mais ça ne l'est pas", assure goguenard Michel Roboam. Le directeur de l'ingénierie de production chez Airbus n'est pas peu fier de cette vidéo, diffusée en avant première lors des journées dédiées aux innovations que le groupe organisait les 10 et 11 juin à Toulouse.

Ce que montre ce court film d'animation ? L'assemblage d'un avion dans une usine high tech qui met en oeuvre les technologies les plus avancées : visée laser et puces RFID pour l'ajustement des pièces, cobot et réalitée augmentée en soutien aux compagnons, projection de circuits électroniques sous forme liquide à même le fuselage, robot en forme de crabe pour le rivetage, portiques circulaires pour l'automatisation de la peinture, tablettes au poignet pour guider les étapes d'assemblage... C'est un impressionnant ballet de technologies de pointe qui défile sous nos yeux.

Un coût de production réduit de 50%

"Chacune de ces technos correspond a une brique technologique existante ou en développement", précise Michel Roboam. Et d'assurer qu'une telle usine pourrait exister dès 2025 pour assurer en particulier l'assemblage du futur nouveau programme d'Airbus. Il ne s'agirait pas d'une installation flambant neuve mais de ce à quoi pourraient ressembler les usines existantes du groupe dans dix ans, au fur et a mesure de l'intégration de ces innovations. Si certaines technologies sont déjà mises en œuvre, comme le robot de rivetage, d'autres nécessitent encore d'importants travaux de développement a l'instar de la projection de circuits électroniques.

Résultats attendus avec cet armada de technologies : un bond d'efficacité dans l'assemblage des avions. "Le coût de production et le temps de cycle pourraient être réduit de 50%", toujours d'après Michel Roboam. Des performances qui donneraient à Airbus des atouts de taille dans sa course à la profitabilité avec Boeing et celle non moins effrénée de la hausse constante des cadences de production.

Un réseau de recherches et de technologies 

Même si l'importance de la présence humaine est soulignée à plusieurs reprises par Michel Roboam, nul doute que cette automatisation tendra à réduire les opérations manuelles toujours importantes dans les chaines d'assemblage à la portion congrue. Si Airbus mène à bien ce projet, le groupe devra aussi assurer la qualification et la certification de toutes ces innovations technologiques.

"Cette usine du futur, qui représente la somme des meilleures technologies, est le résultat d'une année de travail mené par une équipe interne d'environ 200 personnes", explique Michel Roboam. Ce reseau d'expert fait vivre ce projet, dénommé tout simplement Usine du Futur, via 11 usines du groupe réparties dans quatre pays ainsi que les sites d'assemblage d'Airbus en France, en Allemagne, en Espagne, en Chine et aux Eats-Unis. Plusieurs sous-traitants ont également participé a ce projet.

A Toulouse, Olivier James

 

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale