Actualité web & High tech sur Usine Digitale

La banque espagnole BBVA porte à 250 millions d'euros sa mise sur les fintech

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le groupe bancaire espagnol Banco Bilbao Vizcaya Argentaria ne compte pas se laisser doubler par la concurrence sur les fintech. Déjà présente sur le marché avec des prises de participation et des rachats de start-up, l'entreprise va confier 250 millions d'euros au fonds américain Propel Venture Partners, pour qu'il les place dans des jeunes pousses de la finance.

La banque espagnole BBVA porte à 250 millions d'euros sa mise sur les fintech
La banque espagnole BBVA porte à 250 millions d'euros sa mise sur les fintech © Wikimedia commons - Creative Commons
Les banques sont de plus en plus nombreuses à s'intéresser au fintech. Et n'hésitent pas à y investir des fonds. L'espagnole Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA) a annoncé ce 25 février porter à 250 millions d'euros son investissement dans des start-up du secteur de la finance. Elle avait déjà investi 100 millions en 2013 et avait confié la gestion de ces fonds à une structure interne : BBVA Ventures. 
 
La banque change aujourd'hui de stratégie : elle va confier la gestion de l'ensemble de ses placements (250 millions d'euros) à Propel Venture Partners, un fonds de capital-risque américain. Ces capitaux seront répartis dans deux divisions de l'entreprise : un fonds américain et l'autre européen. En plus de ses locaux de San Francisco, Propel Venture Partners prévoit d'ouvrir à cette occasion des bureaux à Londres pour piloter ses investissements européens. 
 
une filière concurrentielle
"Dans le climat de concurrence qui caractérise actuellement l’environnement du capital-risque dans les fintech, nous sommes persuadés que l'augmentation des capitaux que nous y allouons, alliée à l’indépendance de Propel Venture Partners et à sa présence à Londres, nous permettra d’investir dans les meilleures start-up de ce secteur", espère dans un communiqué Teppo Paavola, directeur du développement du nouveau business digital de BBVA. 
 
Les deux structures investiront dans des fintech en phase d'amorçage mais également dans des entreprises plus avancées. Ils miseront en particulier sur des jeunes pousses spécialisées dans les paiements, le crédit, l’assurance, la gestion de fortune, l’e-commerce, la sécurité et la conformité.
 
La banque espagnole avait d'ores et déjà investi dans des fintech, en parallèle de l'activité de son fonds BBVA Ventures. En 2014, elle a racheté Simple. Cette start-up offre à ses clients des services bancaires (carte de crédit, transfert de fonds...), et leur permet d'administrer en un clin d'œilleur budget grâce à des outils de gestion faciles d'utilisation. BBVA s'est également engagée à hauteur de 29,5% du capital de la banque 100% mobile britannique Atom en novembre 2014. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale