Actualité web & High tech sur Usine Digitale

La Cantine numérique prend de nouvelles marques sur l’Ile de Nantes

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Ravagée par un incendie fin 2016, la Cantine numérique se reconstruit sur l'ile de Nantes. En s'appuyant toujours sur l'écosystème local.

La Cantine numérique prend de nouvelles marques sur l’Ile de Nantes
Avec d’autres entreprises, la Cantine va s’installer en juin dans l’immeuble Unik sur l’Ile de Nantes. © Réalité

20 Novembre 2016, la Halle de la Madeleine, qui abritait la Cantine numérique et des start-ups est détruite dans un incendie. Aucune victime n'est à déplorer mais les 2 000 m² de cet espace entièrement boisé au cœur de Nantes ont totalement brûlé. Quelques heures après le sinistre, la Cantine et les structures voisines ont bénéficié d'un véritable élan de solidarité pour retrouver locaux et matériels afin de poursuivre leurs activités.

 

Aujourd'hui, la Cantine veut écrire une nouvelle page de son histoire sur l'Ile de Nantes, l'un des quartiers en devenir de la métropole. D'abord hébergée chez Rosemood, PME spécialisée la création et l’impression de faire-part, elle s'est installée en février dans 600 m² de locaux prêtés par le conseil départemental. Mais il s’agit d’une étape transitoire pour l’association Atlantic 2.0 qui pilote la Cantine.

 

Un bâtiment Unik

En juin 2017, elle prendra ses marques dans l’immeuble Unik, dont la construction est en cours de finalisation par le promoteur Réalités. Ce bâtiment de 2 500 m² sera notamment partagé avec la start-up EP qui avait déjà prévu d’y louer le second étage. La Cantine, elle, occupera les 1 000 m² du rez-de-chaussée, avec 120 places de co-working et des espaces pour les 150 évènements qu’elle organise chaque année. "A la Halle de la Madeleine, nous recevions chaque jour une centaine de personnes", rappelle Adrien Poggetti, directeur d'Atlantic 2.0 qui compte 180 adhérents représentant 6 000 emplois.

 

D’autres entreprises à venir

Au delà d’EP, d’autres entreprises devraient rejoindre l’immeuble Unik qui comprendra un restaurant, un café et un agréable rooftop. L’installation du cabinet de recrutement IT Externatic et du fonds d’investissement Go Capital a déjà été annoncée. "Nous voulons un espace collectif, vibrant et de portée internationale. Ce lieu doit être un carrefour, un lieu de friction créative, un élément d'attractivité pour que d'autres entreprises aient envie de poser leurs valises à Nantes", précise Julien Hervouët, fondateur d’i-Advize et président d'Atlantic 2.0.

La Halle 6 en 2018

Mais une autre crémaillère s’annonce déjà pour la Cantine numérique. Comme prévu avant l’incendie, elle s’installera aussi fin 2018, la Halle 6 de l’ancienne usine Alstom au cœur du quartier de la création, toujours sur l’Ile de Nantes. Atlantic 2.0 s’est vue confier l’animation de cet espace de 6 000 m² dédié à l'innovation numérique, intégrant notamment un hôtel d’entreprise. Un nouveau défi pour l’association, déjà à la tête du Web2Day, événement qui se tient chaque année en juin. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale