Actualité web & High tech sur Usine Digitale

La fintech française Bankin' lève 8,4 millions d'euros

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds C'est la première levée de fonds majeure d'une start-up française en 2017 : l'application Bankin' lève 8,4 millions d'euros pour booster sa R&D.

La fintech française Bankin' lève 8,4 millions d'euros
La fintech française Bankin' lève 8,4 millions d'euros © Bankin'

L'agrégateur bancaire Bankin' séduit les investisseurs. La start-up parisienne créée en 2011 annonce une levée de fonds de 8,4 millions d'euros, auprès d'Omnes Capital, CommerzVentures et Generation NewTech. Ce tour de financement lui permettra d'accélérer sa R&D pour intégrer de nouveaux services à son application.

 

Il prévoit de lancer prochainement la possibilité d'effectuer des virements entre ses comptes bancaires ou vers des comptes extérieurs, par exemple, ou une fonctionnalité de virement automatique interne en cas de risque de découvert imminent. L'entreprise planche aussi sur des outils permettant de placer son argent de façon plus dynamique pour devenir un "coach intelligent" en matière de budget familial. A terme, grâce à l'intelligence artificielle, Bankin pourrait être capable de conseiller les utilisateurs sur la renégociation de leur crédit immobilier ou sur leur façon d'investir ou d'épargner.

 

devenir leader européen des applis de gestion d'argent

La start-up, qui compte actuellement 30 salariés, s'arme à l'approche de l'ouverture du marché européen des services de paiement, et à la mise en place de services de paiement instantané d'ici fin 2017. La jeune pousse voit ces changements réglementaires comme une opportunité de conforter sa place de leader français des applications bancaires indépendantes.


Bankin propose son application de suivi de ses comptes bancaires en France, au Royaume-Uni, en Espagne et en Allemagne. Elle compte 1,5 million de clients particuliers et 15 000 professionnels grâce à une connexion avec 350 établissements bancaires en Europe. La société se veut indépendante des banques et ne développe pas ses propres services de banque en ligne. Elle permet de relier ses comptes parfois situés dans différentes banques dans une seule et même interface.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale