Actualité web & High tech sur Usine Digitale

La folle croissance des smartphones chinois marque le pas

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude La croissance à deux chiffres des ventes de smartphones chinois se termine. De 19% en 2015, elle devrait tomber à 11% en 2016 puis 6% en 2017, selon les prévisions de TrendForce. Mais elle reste supérieure à celle du marché.

La folle croissance des smartphones chinois marque le pas
Smartphones de la marque Oppo © Oppo

La folle croissance des smartphones chinois, c’est bientôt terminé. Selon TrendForce, les marques de l’Empire du milieu devraient écouler 600 millions d’unités en 2016, ce qui représente une augmentation de 11%, contre un bond de 19% en 2015 à 539 millions de pièces. Et le ralentissement devrait se confirmer en 2017 avec une hausse des ventes de « seulement » 6% à 634 millions de smartphones.

 

Redistribution des cartes entre chinois

Chaque année, des marques vedettes à la croissance météorique ont tiré les ventes de mobiles chinois : Lenovo en 2013, Xiaomi en 2014, Huawei en 2015, et Oppo, Vivo et LeEco en 2016. Leur irruption fulgurante sur le marché n’affecte pas que des marques internationales comme Samsung, LG, Sony ou HTC. Elle redistribue aussi les cartes entre les acteurs chinois. C’est ainsi que Lenovo a pâti de la montée de Xiaomi et Huawei, qui a leur tour sont en train d’être pénalisés par l’explosion des Oppo, Vivo et LeEco.

Selon TrendForce, les constructeurs chinois sont sur le point d’épuiser leur potentiel en Chine. Et à l’international, ils manquent de propriété intellectuelle, de reconnaissance de leurs marques et de liens avec les opérateurs mobiles (à l’exception de Huawei) pour se développer. Les marques Oppo et Vivo, qui appartiennent au groupe chinois BBK Electronics, pourraient se confronter en 2016 à un développement plat, et il leur serait difficile de poursuivre une forte croissance en 2017.

 

Virage vers les écrans Oled

Les constructeurs chinois devraient néanmoins bénéficier d’une meilleure croissance que l’ensemble du marché promis par TrendForce à une progression de seulement 2,5% en 2016 et 4,5% en 2017. Contrairement à Apple, qui continue à plébisciter les écrans LCD, ils sont en train de faire le saut vers les écrans Oled. Mais ils sont freinés dans ce mouvement par le monopole de Samsung sur cette technologie d’affichage. Un problème qui devrait disparaitre en 2018 avec l’entrée en production de volume d’écrans Oled chez LG Display, AU Optronics, Japan Display Inc ou encore Sharp. TrendForce voit la technologie d’écran Oled équiper 28% des smartphones vendus en 2017 et plus de 40% en 2018.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale