Actualité web & High tech sur Usine Digitale

La France des objets connectés 2015 : Wiidii révolutionne l’assistant personnel

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La France des objets connectés 2015 : Wiidii révolutionne l’assistant personnel
La France des objets connectés 2015 : Wiidii révolutionne l’assistant personnel © Wiidii

« Pouvez-vous me trouver un magasin de vins casher à Bordeaux ? » Il y a quelques mois, Nicolas Martin, le directeur de l’Office de tourisme de Bordeaux, a mis à l’épreuve l’assistant personnel Wiidii, lancé en juin 2014 par Cédric Dumas. À sa grande surprise, une réponse fiable lui a été apportée quelques minutes plus tard. Le secret de ce concierge de poche ? Il est mi-robot mi-humain. Derrière le moteur de recherche, il y a aussi des conseillers. Un salarié de Wiidii a appelé le consistoire de Bordeaux.

Résultat, le 1er mars, l’Office de tourisme de la ville a choisi Wiidii et l’a intégré dans son City Pass, un forfait permettant aux visiteurs d’accéder à des lieux touristiques à prix réduits. « Mon ambition est de faire de Wiidii votre double numérique », affirme Cédric Dumas, qui possède depuis 2007 une société de conciergerie haut de gamme baptisée Rêvexo-C.

Le fonctionnement de Wiidii se veut simple. L’utilisateur pose une question soit par écrit, soit à voix haute, à son smartphone et Wiidii cherche la meilleure réponse pour lui. Il peut aider à trouver un bon restaurant, un hôtel, une salle de sport… Mais aussi prendre un rendez-vous chez le médecin, le dentiste, voire avec des clients… Ou encore dénicher le meilleur tarif pour un billet de train. Une offre premium a été mise au point pour les entreprises. Elle comprend l’application avec un accès téléphonique direct à un concierge personnel de la société, pour 50 euros par mois. Wiidii est devenu l’assistant de la tablette Cdisplay de Cdiscount, utilisée par 50 000 personnes. Plus récemment, Cédric Dumas a signé un accord avec le premier groupe hôtelier chinois, Plateno. Un an seulement après sa création, la société compte déjà 15 salariés et « son effectif devrait grimper à 50 personnes d’ici à la fin 2016 », assure le dirigeant. Il vise 9 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale