Actualité web & High tech sur Usine Digitale

La French Tech au CES 2017, c'est déjà un succès

mis à jour le 27 octobre 2016 à 14H57
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Davantage de start-up, davantage de grands groupes, davantage d'awards: la French Tech ne fera pas le voyage pour rien du 5 au 8 janvier 2017 pour le 50e CES de Las Vegas. Lors du CES Unveiled Paris ce 25 octobre 2016, les futurs exposants ont présenté leurs innovations.

La French Tech au CES 2017, c'est déjà un succès
La French Tech au CES 2017, c'est déjà un succès © SMG/Usine Digitale

On n'arrête plus la French Tech ! La France sera encore présente en force au CES de Las Vegas, la grand-messe de l'électronique, début janvier 2017. La progression spectaculaire de la participation tricolore observée ces deux dernières années se confirme. 219 sociétés françaises ont d'ores et déjà réservé leur stand pour l'événement, soit 130 de plus que l'an dernier à la même période. 210 avaient finalement exposé en janvier 2016, le record sera donc battu.

 

+ de start-up

Dans la partie du show dédiée aux start-up, l'Eureka Park, la France devrait encore être la première délégation étrangère. 142 jeunes pousses françaises étaient là en 2016, elles devraient être un peu plus nombreuses encore. "On voit apparaître des regroupements de start-up d'autres nations, mais nous restons devant", indique Foued Kefif, chef de projet CES pour Business France (qui emmènera cette année 41 start-up). Il devrait donc y avoir entre 200 et 300 exposants français sur 3 800 au total dans l'ensemble du salon.

 

+ d'awards

A deux mois et demi de l'événement, la France se distingue déjà par la qualité de ses produits. 47 nouveautés présentées par 23 sociétés françaises ont d'ores et déjà été sélectionnées comme "CES Awards Honorees". Soit environ 10% des 434 produits primés. Klaxoon, Catspad, Holi, Kolibree, Sense, Myxyty… La liste complète sera dévoilée lors du CES Unveiled New York le 10 novembre.

 

+ de grands groupes

Enfin, les grands groupes, un temps timides, sont de plus en plus nombreux à faire le voyage. La Poste reconduit son dispositif, avec un grand showroom dans la partie "smart home" du salon. Elle sera aussi présente pour la première fois un étage en dessous, dans l'Eureka Park. Une "French IoT avenue" regroupera les 16 start-up qu'elle a sélectionnées et coachées pour l'événement. Pas très loin, Engie sera aussi de retour avec un espace deux fois plus grand et le meilleur de ses start-up partenaires, projets internes et jeunes pousses dans lesquelles elle a investi.

 

Ces pionniers sont rejoints par Air Liquide, qui emmènera avec lui cinq start-up de son écosystème (dont quatre françaises), notamment issues de l'incubateur i-Lab. L'industriel mettra en scène quelques-uns des projets menés avec ses partenaires, notamment en matière de réalité augmentée, pour illustrer sa politique d'open innovation. Le "Village by CA", incubateur du Crédit agricole, devrait lui aussi emmener cinq start-up, en lien avec ses partenaires. EDF fera aussi le déplacement avec sa start-up interne Sowee. "Quand on veut exister dans la smart home, il faut être au CES", explique Sylvie Jéhanno, présidente de Sowee. EDF sera probablement voisin de Legrand, comme toujours présent sur les stands de ses partenaires (mais qui disposera aussi pour la première fois cette année de son propre stand au sein du village Smart Home), ainsi que de Netatmo, de Withings

 

+ de speakers

Côté speakers, les Français commencent aussi à se faire une place. Le programme des conférences n'est pas encore totalement bouclé, mais on sait déjà que Carlos Ghosn tiendra une keynote (mais pour le compte de Nissan) et Stéphane Richard, patron d'Orange, participera à une table ronde. D'autres Frenchies devraient compléter le programme d'ici janvier. Gary Shapiro, le président du CTA, organisateur du salon, promet des surprises dans des secteurs qui n'ont pas l'habitude d'être présents au CES comme le tourisme, l'immobilier ou encore le divertissement.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Pascal Baudry

30/10/2016 12h55 - Pascal Baudry

Bravo ! Continuez à montrer votre savoir faire.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

MICHEL NIZON (@MichelNizon)

26/10/2016 15h13 - MICHEL NIZON (@MichelNizon)

Attention trop de cocorico tue le cocorico !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale