Actualité web & High tech sur Usine Digitale

La fringale d'Orange, Google bascule dans la réalité virtuelle, la foodtech à Paris… Les actus qu'il ne fallait pas louper cette semaine

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Orange a très faim et voudrait avaler Bouygues Telecom aussi vite que possible, un département dédié à la réalité virtuelle vient d'être créé chez Google, les start-up de la foodtech ont désormais leur incubateur dans la capitale tricolore… Retrouvez dans ce petit pense-bête les actus à côté desquelles il ne fallait pas passer cette semaine.

La fringale d'Orange, Google bascule dans la réalité virtuelle, la foodtech à Paris… Les actus qu'il ne fallait pas louper cette semaine
La fringale d'Orange, Google bascule dans la réalité virtuelle, la foodtech à Paris… Les actus qu'il ne fallait pas louper cette semaine © Stéphanie Jayet

Les actus clefs

Orange pressé de croquer Bouygues Telecom

A l’occasion de ses vœux à la presse le 12 janvier, Stéphane Richard a précisé ses intentions vis-à-vis de Bouygues Telecom : il veut croquer l'opérateur, et vite. Il a renouvelé son incompréhension vis-à-vis des régulateurs qui pourraient ralentir la réalisation de l’opération. Le patron d’Orange estime avoir une chance sur deux d’y arriver.

Le retour à trois opérateurs a de quoi réjouir le quatuor qui domine les télécoms français : Orange et Bouygues Telecom, de fait, mais aussi Iliad (Free) et Altice (SFR-Numéricable) qui hériteront de fréquences, de réseaux ou de clients dont le nouvel ensemble devra se délester. 

 

Réalité virtuelle : Google se réveille enfin pour faire face à Oculus Rift

Google crée un département dédié à la réalité virtuelle et le confie à l’une des figures de la firme. Mais entre Cardboard, solution low-cost, et Magic Leap, qui planche sur une technologie haut de gamme, le positionnement du géant de Mountain View reste flou.

 

Les foodtech de la capitale réunies chez Smart Food Paris

Les becs fins le savent bien, pour transformer des denrées alimentaires en un divin festin, le tour de main du chef est essentiel. Pour l'assister lui, et tous les autres acteurs de la chaîne alimentaire (producteurs, industriels, distributeurs, restaurateurs…) de nombreuses start-up développent des outils digitaux. La mairie de Paris a créé la plate-forme d'innovation Smart Food Paris pour les réunir, booster leur développement, et les faire phosphorer avec des grands comptes sur la nourriture de demain.

 

L'Europe planche sur une stratégie pour son industrie 4.0

Le Commissaire européen au numérique Günther Oettinger annonce une stratégie pour l'industrie du futur en avril. Il doit prouver d'ici là la "valeur ajoutée" de ce projet très franco-allemand.

 

Le plus lu de la semaine

Le numérique embauche. En 2016, les 35 entreprises du numérique qui recrutent le plus auront 21713 postes à pourvoir, selon une enquête exclusive de L'Usine Nouvelle. Sans surprise, dans le Top 5 on retrouve quatre entreprises de services numériques (ESN) menées par Capgemini, qui recrutera 2520 personnes en France. En troisième, Orange prévoie d’embaucher 1900 personnes dont 700 en France cette année. Parmi les pépites du numérique, Vente-privée prévoie l’embauche de 350 personnes, Blablacar de 300 dont 200 en France.

 

La bonne nouvelle

Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat en charge du Numérique, planche sur un dispositif d’aide financière visant à soutenir les PME et TPE dans leur transition numérique. Le projet devrait être concrétisé fin 2016.

 

La personnalité de la semaine

A un peu moins de deux mois de quitter son poste de DRH chez Orange, Bruno Mettling présentait le douzième baromètre social d’Orange France et a précisé sa vision des ressources humaines à l'heure du numérique. L'apaisement du climat social se confirme. Des points de vigilance restent pour le DRH, qui pointe les difficultés des managers de proximité et des équipes RH qui se retrouvent comme les cordonniers du proverbe : pas les mieux chaussées.

 

 

Les décryptages de la semaine

Le secteur des semi-conducteurs en pleine consolidation

L’électronique mondiale est en plein bouleversement. Selon une enquête exclusive de L’Usine Digitale, l’industrie des semi-conducteurs a annoncé près de 70 fusions-acquisitions en 2015 pour un montant record estimé à 127,5 milliards de dollars. En quête d’indépendance, les Chinois se sont engouffrés dans cette vague de consolidation, avec de maigres résultats pour le moment. Mais le phénomène de surenchère sur les proies restantes devrait s’amplifier en 2016. Seul STMicroelectronics entend rester à l’écart du mouvement.

 

Artistes et blockchain, une équipe de choc

La blockchain (sur laquelle est basé le bitcoin) ne va pas se contenter de bouleverser la finance. Immobilier, télécoms, internet des objets, industries culturelles… tous les secteurs de l'économie devraient s'y intéresser de près car son principe de fonctionnement peut se décliner à l'envi et répondre à de multiples besoins.

Cette technologie permet par exemple aux artistes d'enregistrer de manière fiable et sécurisée leur droit de propriété sur une œuvre numérique, et d'en suivre la diffusion.

 

Le billet d'humeur

A l'occasion du colloque sur l'avenir du travail organisé par l'OCDE le 14 janvier, les auditeurs ont pu vérifier que le légendaire optimisme américain se portait bien. La preuve avec David Plouffe strategic adviser de l'entreprise, qui fait rimer Uber avec bienfaiteur. Au fait, comment dit-on en anglais "trop de storytelling tue le storytelling" ?

 

La tribune de la semaine

En 40 ans, le mail est passé d’un outil de communication pour d’obscurs informaticiens au comble du trendy dans les années 90. Avec la démocratisation de l’Internet il est devenu ensuite le symbole des dérives du numérique : infobésité, dépendance à la hiérarchie, non-respect de la vie privée, piratage… Comment en sommes-nous arrivés là ? Quelles sont les alternatives ? Reprenons au début.

 

La vidéo de la semaine

"On a tellement pivoté que j'ai choppé un torticolis" ; "on va chopper Macron à la sortie des toilettes, on fait une photo de lui sur notre stand" ; "me farcir 3 jours avec le comptable pour faire un bilan prévisionnel sur 5 ans alors que je ne sais même pas ce qu'on fera dans 3 mois"... Dans un détournement du film "La Chute", François Rochet, président de Book Weather, dresse un portrait aussi hilarant que réaliste d'une start-up "sélectionnée" pour exposer au CES de Las Vegas…

Retrouvez aussi le bilan industriel de la semaine de L'Usine Nouvelle.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale