Actualité web & High tech sur Usine Digitale

La réalité augmentée, nouveau défi technologique de Continental

| mis à jour le 16 juillet 2014 à 16H04
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L’équipementier allemand développe actuellement pour l’automobile un nouveau système d’affichage tête haute enrichi grâce à la réalité augmentée. Ce bouquet technologique doit améliorer le confort comme la sécurité de la conduite.

La réalité augmentée, nouveau défi technologique de Continental
La réalité augmentée, nouveau défi technologique de Continental © Continental

"Dans 50 mètres, tournez à gauche". Cette phrase prononcée d’une voie électronique ne sera bientôt plus qu’un souvenir datant du début des années 2000. L’équipementier allemand Continental développe en effet dans son centre technique de Babenhausen, dans la région de Hesse (Allemagne), un nouveau système d’affichage tête haute à réalité augmentée.

Augmenter la réalité

Si les modèles déjà sur le marché affichent les informations utiles à la conduite (vitesse du véhicule, itinéraire ou vitesse à respecter) en bas du pare-brise, le nouveau dispositif de Continental se placera demain directement dans le champ de vision du conducteur, sur un espace de 130 centimètres de large et 60 centimètres de haut. Des graphiques en couleur pourront alors être insérés à une distance perçue de 7,5 mètres (contre 2,5 mètres actuellement) pour indiquer au conducteur sa trajectoire, la distance le séparant de la voiture devant lui ou encore un changement de voies intempestif. 

Voir notre diaporama : L’affichage tête haute à réalité augmentée, le nouveau défi technologique de Continental

"Aujourd’hui, 80% des accidents sont causés par la distraction du conducteur, souvent à cause du smartphone. Donc plus les yeux du conducteur restent fixés sur la route, mieux ce sera", explique Eelco Spoelder, directeur du département instrumentation et interface homme/machine (HMI) chez Continental.

Dans le champ de vision du conducteur

Insérer précisément les informations là où porte le regard du conducteur demande un important développement technologique. Le premier challenge est de positionner l’affichage tête haute directement dans son champ de vision, soit plus haut sur le pare-brise et dans un espace plus large. Continental a pour cela conservé le schéma de l’affichage tête haute classique, soit une optique à miroirs et une unité d’affichage rétro-éclairée, mais utilise d’abord une version très compacte pour ne pas encombrer la planche de bord.

Pour créer la réalité augmentée, l’équipementier a ensuite légèrement superposé les faisceaux lumineux des images proches et lointaines, notamment grâce à un miroir incurvé sur lequel se réfléchissent les faisceaux. "L’Augmented Reality Head-Up Display (AR HUD, l’affichage tête haute à réalité augmentée) demande un miroir incurvé pratiquement quatre fois plus grand que celui qui est aujourd’hui sur les dispositifs de série", souligne Thorsten Alexander Karn, ingénieur chez Continental.

La firme allemande utilise enfin un nouveau générateur d’images, une matrice numérique de micro-miroirs. Associée à trois LEDs bleue, rouge et verte, elle multiplie les couleurs et donc différencie clairement les différents niveaux d’informations (itinéraire, vitesse ou distance).

Créer l’information

Le second challenge est d’associer des données issues de différentes sources : les systèmes d’aide à la conduite, les applications de sécurité comme l’alerte de franchissement de ligne, le régulateur de vitesse adaptatif ou encore la navigation. "L’optique est seulement responsable de la projection de l’image sur la pare-brise, précise Harald Dittmann, expert digital chez Continental. C’est l’AR Creator qui va générer les images". L’AR Creator répond aux standards de communication de l’automobile. Ses calculateurs vont par exemple mixer les données issues des caméras de l’alerte de franchissement de ligne aux données issues de la navigation, pour calculer via des algorythmes complexes la trajectoire du véhicule dans les prochaines millisecondes.

L’AR Creator va alors créer les balises rouges placées sur la ligne que la voiture vient de franchir, pour indiquer au conducteur qu’il doit rester dans sa voie. "Si demain, une nouvelle source d’informations apparaît, un changement de software nous permettra de l’intégrer facilement dans le dispositif", ajoute Harald Dittmann. L’affichage tête haute à réalité augmentée, actuellement en pré-série, devrait être commercialisée en 2017. Continental affirme cependant n’avoir signé pour le moment aucun contrat avec un constructeur.

 

Pauline Ducamp

PUBLICITAS
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale