Actualité web & High tech sur Usine Digitale

LaFinBox, la fintech qui promet une vision globale de son patrimoine

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L'appli LaFinBox permet à ses utilisateurs d'avoir une vision globale de leur patrimoine (comptes d'épargne, assurance-vie...) en un seul coup d'œil  sur leur téléphone, même s'il est réparti sur différents types de placements dans plusieurs établissements. 

LaFinBox, la fintech qui promet une vision globale de son patrimoine
LaFinBox, la fintech qui promet une vision globale de son patrimoine © LaFinBox
Comptes courants, comptes d'épargne salariale, plans d'épargne en action, assurances-vie... Les utilisateurs de l'application gratuite LaFinBox peuvent avoir une vision consolidée de l'ensemble de leur patrimoine, sur une seule et unique plate-forme consultable depuis leur mobile, même s'il est investi dans différents établissements. Les outils "d'agrégation bancaire" plus traditionnels ne donnent accès qu'aux comptes en banque.
 
La version iOS de l'appli a été lancée le 15 décembre par CrossQuantum, une start-up créée en novembre 2015 et basée à Paris. La version Android sera lancée à la fin du premier trimestre 2016. Cette joint-venture a été développée par l'assureur helvétique Swiss Life et par Budget Insight, une start-up tricolore qui développe des applications de gestion de comptes bancaires. 
 
 
du croisement d'informations financières
Pour utiliser LaFinBox, il suffit au client de rentrer ses différents numéros de comptes et ses codes d'identification bancaires. La start-up récupère les informations relatives à ces comptes auprès des banques, des assureurs... Depuis que la nouvelle directive européenne sur les services de paiement (DSP2) a été adoptée par le Parlement européen, en octobre 2015, les acteurs traditionnels de la finance sont obligés de fournir aux "agrégateurs" un accès à ces comptes, via des API (interfaces de programmation). Ceux-ci peuvent ainsi récupérer les informations et les combiner à travers leurs applications.
 
LaFinBox permet à ses utilisateurs de recevoir des alertes si la valeur de l'un de leurs placements varie fortement. Ils peuvent aussi consulter l'ensemble de leurs flux financiers, comparer entre elles les évolutions des différents titres de leur portefeuille. "Tout l'intérêt de cette application réside dans le croisement des informations financières", souligne Clément Coeurdeuil, cofondateur de Budget Insight.
 
un double modèle : BtoB et BtoC
La première cible de LaFinBox sont de jeunes particuliers aisés, qui deviendront un jour d'importants détenteurs de patrimoine. La start-up compte leur proposer des services de conseil - payants cette fois-ci - courant 2016. Elle développe pour cela une solution de roboadvising. Ces logiciels sont capables d'analyser un portefeuille d'actifs financiers et de conseiller son propriétaire sur le meilleur moment pour acheter et vendre ses titres, en fonction des évolutions du marché, de façon automatisée.
 
Les mobinautes se verront proposer des publicités (source de revenus supplémentaires pour la jeune pousse) pour des produits d'épargne. "Mais seulement s'ils correspondent à leur profil de risque", tient à souligner l'entrepreneur.
 
La seconde cible : les pros. "Nous n'arrivons pas en 'Uber', pour tout casser sur le marché, nous voulons travailler étroitement avec les gestionnaires d'actifs traditionnels", explique Clément Coeurdoeil. Cette application, basée sur une architecture ouverte, leur est proposée en marque blanche. Moyennant finances, ils peuvent l'utiliser avec leur propre base client (du moins auprès de ceux qui leur ont donné leur accord). Cet outil leur permet d'avoir l'ensemble de leur portefeuille financier en tête, pour leur fournir des conseils de placement plus pertinents. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale