Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le bitcoin a vu son pire cauchemar se réaliser... Mais peine à en tirer des leçons

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Cette semaine, le temps requis pour effectuer une transaction en bitcoin est passé de 10 à 43 minutes... Et certaines transactions ont été purement et simplement annulées. Une crise qui relance un débat sur les solutions à adopter au sein de la communauté.

Le bitcoin a vu son pire cauchemar se réaliser... Mais peine à en tirer des leçons
Le bitcoin a vu son pire cauchemar se réaliser... Mais peine à en tirer des leçons © BTC Keychain

C’était un scénario cauchemar pour la communauté bitcoin… Et il s’est réalisé cette semaine. La blockchain, la technologie sur laquelle reposent les transactions en bitcoin, a atteint sa capacité maximale de transactions par seconde. Conséquence : le temps requis pour effectuer une transaction en bitcoin est passé de 10 à 43 minutes. Dans certains cas, les transactions ont même été purement et simplement annulées, comme l’explique The Verge dans un article publié mercredi 2 mars.

 

Deux factions rivales... Et pas de consensus

Une situation qui relance le débat dans la communauté bitcoin autour des solutions à adopter pour faire face à l’augmentation exponentielle du nombre de transactions. Or, deux camps s’affrontent, note The Verge. La "team Core", en charge du code source, et une "faction rivale", la "team Classic", qui a mis au point sa propre version du code source dotée d’une taille de bloc plus importante.

 

Notre dossier : "Quand le Bitcoin et les crypto monnaies pensent la finance autrement"

 

D’aucuns prédisaient que les mineurs - les membres de la communauté chargés de valider les transactions et sécuriser le réseau - adopteraient la chaîne la plus favorable à leurs intérêts économiques si ce scénario cauchemardesque avait lieu… Mais cela semble loin d’être le cas, estime le magazine, ravivant les doutes autour de la capacité du bitcoin à remplacer le système monétaire actuel.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Alex

06/03/2016 02h46 - Alex

Bonjour, Avoir et utiliser des bitcoins aurait pu vous permettre de savoir que ce n'est pas la première fois que ce genre d'incident arrive. Et ce n'est pas un scénario cauchemar pour les utilisateurs de Bitcoin parce qu'il y a le RBF (Replace-by-fee) et CPFP (Raising fee via child-pays-for-parent) afin de modifier le montant des fees d'une transaction. D'ailleurs ce problème est déjà patché sur certains wallets Bitcoin avec un bouton smart fees. De toute façon, les choses s'oublies rapidement, vous n'avez pas mentionné dans votre article les incidents précédent de même natures. Concernant le clivages sur l'évolution du protocole Bitcoin, ce n'est qu'un débat démocratique. La démocratie une forme de gouvernance dont nous n'avons plus vraiment l'habitude de côtoyer dans nos sociétés post-démocratique aux régime représentatif ou parlementaire. Bitcoin Core veut garder Bitcoin petit et lent mais incorruptible et décentralisé, tandis que Bitcoin Classic souhaite centraliser Bitcoin pour en faire un concurrent de Visa falsifiable comme c'est le cas dans les bases de données privées des établissements bancaires et financiers. Si vous avez plus de questions sur le sujet, je suis joignable via mon mail. ^^

Répondre au commentaire | Signaler un abus

ungaro

04/03/2016 16h06 - ungaro

Le 20 février un accord a été signé qui prévoit la mise a jour du client "bitcoin core" pour le mois d'avril 2016. Cet accord va dans un premier temps régler les problèmes d'engorgement du réseau. Dans un 2eme temps, une augmentation de la taille des blocks va pérenniser les transactions futures. Il n'y a donc pas péril en la demeure, le bitcoin évolue dans le bon sens. il faut du temps mais ça va se faire. Il n'est pas prêt de mourir comme cela a été dit maintes fois...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale