Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le chiffre d’affaires d’Acer plonge de 20% en 2015

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Sur la pente descendante depuis 2011, le premier constructeur informatique taïwanais Acer encaisse une chute du chiffre d’affaires de 20% en 2015, la plus forte en quatre ans. Malgré son positionnement sur des créneaux porteurs des PC comme les Chromebook, il peine toujours à se stabiliser.

Le chiffre d’affaires d’Acer plonge de 20% en 2015
Siège d'Acer à Taipei, Taïwan © D.R.

Acer n’en finit pas de rapetisser. Pour la cinquième année consécutive, le premier constructeur informatique taïwanais est en baisse en termes de revenus. En 2015, son chiffre d’affaires a plongé de 20% à 7,98 milliards de dollars. C’est sa baisse la plus sévère en quatre ans. Depuis 2010, l’année de sa plus grande gloire, son revenu a été divisé par un facteur 2,4.

 

Baisse de 18,1% des ventes de PC d'Acer

Certes, le cinquième constructeur mondial de micro-ordinateurs derrière Lenovo, HP, Dell et Apple reste bénéficiaire pour la troisième année consécutive. Il se targue même d’améliorer sa marge brute d’exploitation en la portant à 9,4% en 2015, contre 8,8% en 2014. Mais son résultat d’exploitation a fondu de 65,3% à 28,4 millions de dollars et son bénéfice net de 66,3% à 18,3 millions de dollars.

Acer a dû affronter une année noire pour les PC. Alors que le marché a reculé de 10,4% en 2015 en volume, ses ventes se sont écroulées de 18,1% à 19,68 millions d’unités, selon IDC. C’est le constructeur du Top 5 mondial qui a le plus souffert. Or les PC représentent les trois quarts de son chiffre d’affaires.

 

Réussite dans les Chromebook face à Samsung

C’est d’ailleurs tout le problème d’Acer. Après la disparition des Netbook, qui ont fait sa fortune, le groupe taïwanais n’a pas su profiter de la vague des mobiles. Les tablettes et smartphones représentent toujours à peine 8% de ses revenus.

Pour rebondir, Acer a tenté de se repositionner sur les tablettes à clavier détachables, les Chromebook (PC ultraportables équipés du système d’exploitation Chrome OS et connectés sur le cloud de Google) ou encore les Cloudbook (l’équivalent des Chromebook dans l’écosystème Windows de Microsoft), autant de créneaux de PC en forte croissance. Avec un succès sur le segment des Chromebook, où il a réussi à détrôner Samsung dès 2014. Mais l’impact sur les résultats se fait encore attendre. Selon IDC, les Chromebook ne représentent que 2,8% du marché des PC en 2015. Une niche encore trop faible pour sortir Acer de l’ornière.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale