Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le conflit Giroptic / Geonaute se conclut par un happy end

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up lilloise Giroptic et Geonaute (filiale d'Oxylane, maison-mère de Decathlon) ont mis fin à leur conflit autour de la technologie de caméra vidéo à 360°. Giroptic va développer une variante sportive de sa 360cam en exclusivité pour Decathlon et pourra continuer à créer ses propres produits.

Le conflit Giroptic / Geonaute se conclut par un happy end
Le conflit Giroptic / Geonaute se conclut par un happy end

Geonaute, filiale de Decathlon, et la start-up Giroptic, recordman français des levées de fonds sur Kickstarter, débutent 2015 en prenant une bonne résolution : arrêter de se disputer. Les deux entreprises ont signé un accord le 29 décembre mettant fin à un conflit judiciaire entamé en septembre. Giroptic va concevoir une variante sportive de sa Cam 360 (avec un caisson étanche et un clip de type GoPro) qui sera commercialisée en exclusivité dans les magasins Decathlon, sous la marque Geonaute avant l'été 2015. De son côté, la start-up lilloise pourra continuer à développer ses propres produits (à condition qu'ils n'aient pas une vocation sportive), et pourra travailler sur de futurs produits badgés Geonaute.

les deux entreprise reviennent de loin

Une solution de bon sens qui n'allait pourtant pas de soi. Les deux parties semblaient irréconciliables à la fin de l'été, lorsque policiers et huissiers débarquaient à Euratechnologies pour passer les locaux de Giroptic au peigne fin, sur injonction d'Oxylane. La maison-mère de Decathlon reprochait alors à la start-up d'avoir concentré ses ressources sur la création sa propre caméra, alors qu'elle s'était engagée à développer en priorité celle de Decathlon. Un clash symptomatique des relations compliquées entre start-up et grands groupes.

Le dossier est semble-t-il passé entre les mains des membres des cabinets d'Axelle Lemaire et d'Emmanuel Macron, ce qui a contribué à mettre de l'huile dans les rouages. Mais en réalité, le dialogue n'a jamais été totalement rompu entre les deux parties. Même lorsque Geonaute réclamait 60 millions d'euros à son ex-partenaire et voulait lui interdire de commercialiser des caméras 360°… "C'est allé très loin, mais on repart sur de bonnes bases et c'est l'essentiel", commente Richard Ollier, fondateur de Giroptic. "Chacun va s'appuyer sur ses forces. Avec une petite équipe, nous sommes assez agiles pour développer des produits rapidement, on peut aller plus loin que ce que peut faire un grand groupe. Decathlon apporte sa puissance de retailer, de très bon distributeur".

partenariat avec youtube

Giroptic, dont le développement avait été mis en pause à cause de cette affaire (même si la courbe des pré-commandes de la Cam 360 n'a jamais fléchi), peut repartir de l'avant. Sa Cam 360 va devenir au premier trimestre le premier équipement du marché capable de diffuser des contenus vidéo à 360° sur la plate-forme YouTube.  Un argument de poids alors que la start-up va s'atteler à une levée de fonds afin de financer son développement.

Sylvain Arnulf, à Las Vegas

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

4 commentaires

Cyril

05/01/2016 08h56 - Cyril

Grosse arnaque que les médias devraient dénoncer au lieu de l’encenser . Après tant d'années, ils sont où les utilisateurs heureux de leur achat, pour autant qu'ils l'aient reçu ... ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

rempker

18/01/2015 12h15 - rempker

[email protected] on nous a baladé!!! commandé en novembre et débité le jour même! avant de l'acheter j'ai demandé la date de livraison normalement 15/12/2014.... on arrive fin janvier et aucune communication même après plusieurs mail!!! une honte!

Répondre au commentaire | Signaler un abus

jch@11

10/01/2015 16h34 - [email protected]

C'est beau de développer des partenariats avec youtube. Encore faudrait-il que les cameras commandées et déjà payées soient livrées a leurs acheteurs !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

picatchou

07/01/2015 01h47 - picatchou

En les réduisant à "sa puissance de retailer, de très bon distributeur", l'accord semble plutôt perdant pour decathlon et Mr Ollier doit en avoir des oursins sous les bras :-D J'avais l'impression que l'investissement de geonaute était plus important que ça au départ non ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale