Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le DevOps de Marseille comme si vous y étiez...

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Reportage Vidéo Organisé à Marseille par la société Treeptik, le salon DevOps D-DAY 2015 a attiré plus de 250 professionnels du développement ("Dev") et de l'exploitation ("Ops") d'applications et du cloud. Entre conférences et nouvelles solutions, l'événement s'est efforcé de démontrer l'intérêt d'une évolution des pratiques pour accélérer la transition numérique des entreprises.

Le DevOps de Marseille comme si vous y étiez...
Deux salles de conférences avaient été réservées pour le DevOps dans l'enceinte du Stade Vélodrome. © JC Barla

"En initiant l'organisation du D-DAY DevOps Marseille, nous montrons qu'il n'y a pas qu'à Paris ou dans les capitales européennes que peuvent se tenir des conférences de haut niveau, explique Arnaud Lambert, président de Treeptik, start-up d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). C'était un pari risqué, mais plus de 250 participants de la communauté des développeurs et du cloud, principalement issus de l'axe Montpellier-Aix-Marseille-Sophia Antipolis, ont répondu présents"

 

12 ATELIERS ET 3 KEYNOTES

Tenu dans les salons du Stade Vélodrome de Marseille, le 20 novembre, l'événement proposait douze ateliers et trois "keynotes", avec des représentants d'Orange France, Oracle, IBM, GitHub, Docker, RedHat, Société Générale, et de sociétés régionales, outre Treeptik, comme Servebox, Yuzu France ou Evolix. Le panel des interventions portait à la fois sur des solutions technologiques et sur la manière d'aborder les problématiques "DevOps" dans la transformation digitale des entreprises. 

 

"C'est avant tout une histoire d'organisation et d'humain", a insisté Manuel Pennequin, directeur "Bid MGT Testing" du groupe Open (conseil, applications services et infrastructures services), après avoir mentionné les quatre piliers du "DevOps" : "Culture, Automatisation, Partage, Mesure". 

 

BESOIN DE FORMATION "DEVOPS"

Ingénieur Software de Docker, Maxime Heckel confiait pour sa part, que ses échanges sur le salon reflètent une évolution des attentes : "Des représentants d'écoles d'ingénieurs m'ont demandé, par exemple, comment intégrer Docker dans les cursus de formation. Les choses bougent". Un constat également formulé par Grégory Colpart, gérant de la société marseillaise Evolix (hébergement et infogérance d'infrastructures Open Source). "Tout le système, même dans des entreprises de dix collaborateurs, s'est construit sur une séparation entre les deux métiers. Les écoles ont reproduit ce découpage. Il n'existe pas de formation "DevOps" alors qu'il faudrait décloisonner. Cependant, si ça reste compliqué dans les grands groupes, les start-up intègrent cette nouvelle philosophie".

 

VITRINE TECHNOLOGIQUE POUR START-UP LOCALE

 

Fabien Amico, directeur R&D, et Arnaud Lambert, président de Treeptik, ont organisé et structuré le premier

Plusieurs sociétés ont saisi l'opportunité de l'événement pour présenter leurs nouvelles solutions. Treeptik vient ainsi de lancer "Cloud Unit", après un an et demi de R&D en partenariat avec Docker. "Cloud Unit" est une plate-forme dédiée aux développeurs Java pour le déploiement d'applications dans le cloud, sur des mobiles ou des objets connectés qui permet de ne plus se soucier des problèmes de compatibilité (Windows, Android, IOS, Linux...). "Cloud Unit" les gère automatiquement. Treeptik assure que ce premier "PAAS Java Open Source" aboutit à 30% de gain de temps de mise sur le marché d'un logiciel et 25% de réduction des coûts. "Certains clients ont pris l'outil en main à titre de test. L'enjeu est maintenant de convaincre les intégrateurs de premier plan qui nous faciliteront l'accès à des grands groupes afin d'accélérer son déploiement", indique Fabien Amico, directeur R&D de Treeptik. 

 

L'aixoise Servebox a dévoilé sa solution Open Source de sauvegarde tout récemment mise au point à l'intention des développeurs, "ElectricSheep.I.O". "Nous la lançons officiellement sur DevOps, mais nous envisageons de commercialiser son application "cousine", SpaceSheep.IO, conçue pour simplifier et sécuriser le backup des bases d'applications", indique Sébastien Touchais, fondateur et associé de Servebox. 

 

VALORISER L'ÉCOSYSTÈME DEVOPS" D'AIX-MARSEILLE

Pour ce dernier, "l'écosystème DevOps" d'Aix-Marseille reste moins visible que celui de Sophia ou de Montpellier, mais il n'en a pas moins une réelle existence. Le réseau MedinSoft compte plus de 160 éditeurs et intégrateurs de logiciels, fournisseurs d'infrastructures, sociétés de conseil et de services... Un ancrage qui lui a permis de devenir le coordinateur d'Aix-Marseille French Tech.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

à la une

Description obligatoire

Facebook fait voler son drone pour connecter les populations isolées

Le drone solaire conçu par Facebook pour connecter les populations des zones de la planète qui n'ont pas encore accès à internet est sorti de son hangar.

Baptisé Aquila, il a tenu en l'air 96 minutes à 600 mètres d'altitude pour son premier vol ce 21 juillet.

À terme, l'entreprise de Mark Zuckerberg voudrait lancer des flottes de ces engins capables de communiquer entre eux, à 18 kilomètres d'altitude.

23/07/2016 - 12h00 |

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale