Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le fablab Artilect à Toulouse s'offre une salle des machines pour ses clients pro

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pour mieux répondre aux besoins des professionnels, le FabLab toulousain Artilect vient d'aménager un nouvel espace de travail spécialement dédié aux entreprises partenaires : la Salle des Machines.

Le fablab Artilect à Toulouse s'offre une salle des machines pour ses clients pro
Le fablab Artilect à Toulouse s'offre une salle des machines pour ses clients pro © Lydie Lecarpentier

Pas toujours facile de faire travailler ensemble sur le même site tous les publics ciblés. Le FabLab toulousain, Artilect, premier FabLab français officiellement reconnu par le réseau mondial fondé par le MIT (Massachussets Institutes of Technology), l'a bien compris. En marge de la structure associative créée dès 2009 et ouverte à tous les publics (entrepreneurs, designers, artistes, étudiants et inventeurs en tout genre), une seconde structure dédiée plus spécifiquement aux professionnels, Artilect Lab, a été constituée à la fin de l'année 2014.

 

Cette société commerciale a pour mission d'accompagner les entreprises dans leur démarche d'innovation, de les initier aux technologiques émergentes comme l'impression 3D et la fabrication numérique et de mettre à leur disposition à la fois des outils et des expertises. "Il s'agit de mutualiser des moyens et de s'imprégner du mode de fonctionnement des fablabs", souligne Alexis Janicot, directeur de Artilect Lab. "Nous proposons à la fois des prestations classiques de bureau d'études et la possibilité pour ceux qui le souhaitent de fonctionner sur un mode beaucoup plus ouvert, en direction de la communauté des makers qui fréquente le FabLab public". Une communauté qui compte aujourd'hui plus d'un millier de membres.

 

62 projets accompagnés en 2015

Avec la nouvelle Salle des Machines, tout nouvellement inaugurée, Artilect Lab propose aux entreprises un nouvel espace de travail spécialement dédiés à leurs besoins : 200 m2 de locaux avec salle de réunion et un atelier équipé d'un parc machines qui leur est réservé (3 nouvelles machines d'impression 3D en fil chaud et 1 machine à résine). Des créneaux horaires sont également réservés pour les besoins des professionnels pour de la découpe laser numérique et une fraiseuse numérique.

Avec son équipe de 8 salariés, dont 3 ingénieurs, Artilect Lab a accompagné l'an dernier 62 projets, à divers niveau de maturité, issus aussi bien de startups, de PME que de grands groupes. Parmi les grands comptes : ERDF, Veolia, SNCF ou encore Thales Alenia Space. Artilect Lab a ainsi a son actif le co-développement d'un bracelet communicant pour ERDF, qui permet de faciliter l'accès au terrain de personnels mal entendant. Côté start-up : le concepteur de drones Delair Tech, le fabricant de nanocapteurs Nanolike et un spécialiste de la fabrication additive, FeelObject3D ont fait appel à ses services.

 

Une levée de fonds et de nouveaux investissements en vue

"La Salle des Machines va nous permettre de structurer et amplifier notre accompagne{C}{C}{C}ment", précise Alexis Janicot. "Il ne s'agit plus seulement de faciliter la preuve de concept ou d'accélérer du prototypage, nous souhaitons accompagner ceux qui le souhaitent à franchir toutes les étapes de mise au point et de déploiement de leur projet". Et il ne s'agit là que d'une première étape.

 

Une levée de fonds et actuellement en préparation, qui permettra d'engager de nouvelles tranches d'investissement. L'objectif est de porter la surface de la Salle des Machines à 1 000 m2, avec l'acquisition de nouveaux matériels, dès 2017.

 

Des projets qui seront présentés à l'occasion de la seconde édition du festival des FabLabs organisée à Toulouse par l'association Artilect, du 5 au 8 mai 2016. L'événement avait réuni l'an dernier une soixantaine de FabLabs, dont 10 venus de l'étranger, avec plus de 5 000 visiteurs. La seconde édition devrait faire encore mieux, avec quelques temps forts, dont la tenue de la première assemblée générale du nouveau Réseau des FabLabs Français (RFFLabs), où seront désignés les premiers administrateurs officiels.  

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale