Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le FBI a peut-être une solution pour hacker un iPhone… sans l’aide d’Apple

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Vidéo Nouvel épisode dans le feuilleton Apple VS FBI : L’agence fédérale américaine aurait une solution extérieure à Apple pour hacker l’iPhone du terroriste de San Bernardino. Ce nouvel élément a eu pour conséquence de repousser une audience de justice.

Le FBI a peut-être une solution pour hacker un iPhone… sans l’aide d’Apple
Le FBI a peut-être une solution pour hacker un iPhone… sans l’aide d’Apple

Le FBI pourrait finalement, ne pas avoir besoin d'Apple pour ouvrir l'iPhone 5C qui a été utilisé par le tueur de San Bernardino, Syed Farook. Le département américain de la Justice a demandé lundi 21 mars, une motion visant à annuler l’audience du mardi 22, liée à l’ordonnance de la Cour fédérale pouvant forcer Apple à l'aider à ouvrir le téléphone, qui est crypté. Sheri Pym, le même juge qui a déjà demadé à Apple d'aider le FBI à débloquer l'iPhone crypté, a approuvé la motion, explique la chaîne américaine CNet.

 

 

Mais l'affaire n’est pas terminée pour autant, car le FBI doit encore s’assurer que la technique fonctionne. "Les tests sont nécessaires pour déterminer si la méthode est viable et ne compromet pas les données sur l'iPhone de Farook", écrivent les avocats du ministère de la Justice dans la motion.

 

"Nous restons prudemment optimistes, a déclaré la porte-parole du ministère de la Justice Melanie Newman dans un communiqué. Voilà pourquoi nous avons demandé au tribunal de nous donner un peu de temps pour explorer cette option. Si cette solution fonctionne, elle nous permettra de fouiller dans le téléphone et de continuer notre enquête sur l'attentat terroriste qui a tué 14 personnes et en a blessé 22."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Olivier Hennebelle

27/03/2016 22h45 - Olivier Hennebelle

Fantastique. Si cela se confirmait, ce serait le triple mauvais coup de pub pour Apple: 1: Pour certains, Apple préfère protéger les intérêts des terroristes aux dépens des familles des victimes (bien sûr que ce n'est pas si simple, mais c'est bien le résultat). Ce qui mécontente les défenseurs d'un état plus policier mais ravi les défenseurs de la liberté, quoi qu'il en coûte. 2: En fait, le système de protection d'Apple ne protège pas si bien que ça votre vie privée, si le FBI y arrive, n'importe quelle organisation qui a les moyens peut potentiellement y arriver, ce qui va désespérer les défenseurs de liberté mais ravir les supporter d'un réalisme face au terrorisme. 3: Alors qu'Apple aurait pu garder le contrôle des téléphones qu'il déverrouille pour le compte d'un état, munie d'un ordre d’exécution d'un juge (et, certes, ça lui aurait coûté un peu de sous mais franchement, chez Apple, c'est pas ça qui manque), il a préféré laissé le FBI cherche, au risque de trouver et de rendre publique une telle trouvaille, ce qui s’avérerait être une très mauvaise stratégie. Bref, tout le monde est mécontent et Apple se retrouve dans une position très fragile. Ils n'ont plus à espérer que le FBI ne trouve finalement pas.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale