Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le fiasco du Galaxy Note 7 pourrait coûter 11,8 milliards de dollars à Samsung

mis à jour le 12 octobre 2016 à 14H21
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L’arrêt du Galaxy Note 7 devrait représenter un manque à gagner de 9,5 milliards de dollars et une ponction de 2,3 milliards de dollars sur la trésorerie, soit un coût total de 11,8 milliards de dollars pour Samsung, selon Nomura. L’incident va profiter à Apple mais aussi aux Chinois Huawei, Oppo et Vivo.

Le fiasco du Galaxy Note 7 pourrait coûter 11,8 milliards de dollars à Samsung
Le Galaxy Note 7, un fiasco pour Samsung © Samsung

Devant la persistance du problème de batterie du Galaxy Note 7, Samsung est contraint de suspendre la production et la vente de ce smartphone haut de gamme lancé en août 2016. Le géant coréen de l’électronique parle d’une mesure temporaire en attendant les résultats d’investigation dans un mois. Mais pour les analystes, il n’y a pas place au doute : le Galaxy Note 7, c’est terminé. C’est le pire scénario qui puisse arriver à Samsung, estime Nomura, holding financière japonaise, dans sa note d’analyse du 11 octobre 2016. Cela va lui coûter cher, très cher.

 

4 millions de terminaux déjà produits

Selon les estimations de la banque d’affaires japonaise, Samsung a produit 4 millions de Galaxy Note 7 dont 3 millions déjà écoulés sur le marché. Le groupe devra en assumer entièrement le coût de revient. A 350 dollars l’unité, cela représente un coût d’environ 1,4 milliard de dollars. A quoi s’ajoute le coût du programme de rappel et de remplacement déjà effectué : environ 900 millions de dollars. Ce qui porte la ponction totale sur la trésorerie à 2,3 milliards de dollars.

L’incident devrait affecter durement le chiffre d’affaires. Selon Nomura, Samsung perd l’opportunité d’écouler 6 millions de Galaxy Note 7 cette année et 10 millions en 2017 jusqu’au lancement de son successeur, le Galaxy Note 8. Ce qui représente un manque à gagner de 9,5 milliards de dollars en revenu et de 1,4 milliard de dollars en bénéfice d'exploitation. Le fiasco du Galaxy Note 7 coûterait donc au groupe de Séoul un total de 11,8 milliards de dollars (en comptant ce que Samsung aura déboursé et ce qu'il n'aura pas reçu) et amputerait le résultat d'exploitation de 3,7 milliards de dollars. C'est inédit dans l'univers des smartphones. Le groupe coréen vient de prendre acte du fiasco en réduisant d'un tiers ses prévisions de bénéfice au troisième trimestre 2016 à 4,6 milliards de dollars et de 4% celles de son chiffre d'affaires à 41,6 milliards de dollars.

 

Les chinois en embuscade

Samsung compte limiter les dégâts en orientant son effort de marketing vers ses Galaxy S7 et Galaxy S7 Edge. Peine perdue. Selon Nomura, l’incident du Galaxy Note 7 va détourner les consommateurs pour un certain temps des produits de la marque coréenne. Au profit de l’iPhone 7 Plus d’Apple, mais aussi des chinois Huawei, Oppo et Vivo en embuscade pour siphonner la demande créée par le Galaxy Note 7. Selon TrendForce, les déboires de Samsung risquent de bouleverser les parts de marché des principaux constructeurs au profit de ses grands concurrents.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale