Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le groupe Rakuten reprend en direct sa filiale montpelliéraine Aquafadas

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Spécialiste de la publication numérique et de la création d’applications, la société montpelliéraine Aquafadas, née en 2006, perd ses deux fondateurs. Le groupe Rakuten, propriétaire depuis 2012 via Kobo, reprend sa filiale en direct et met ses hommes aux commandes. Rakuten évoque des "synergies" et des "nouveaux projets".

Le groupe Rakuten reprend en direct sa filiale montpelliéraine Aquafadas
Le groupe Rakuten reprend en direct sa filiale montpelliéraine Aquafadas © Rakuten Aquafadas

Le spécialiste de la publication numérique Aquafadas, fondé par Claudia Zimmer et Matthieu Kopp à Montpellier en janvier 2006, devient "une des filiales majeures du groupe Rakuten", annonce ce dernier le 20 mars. Rakuten était propriétaire d’Aquafadas depuis que sa filiale Kobo (fabricant de liseuses) avait acquis 100 % d’Aquafadas en octobre 2012. Cette fois, Aquafadas est devenu une filiale directe de Rakuten. Selon le groupe japonais, "Aquafadas jouera un rôle central en permettant d’agréger, au sein d’applications mobiles et de son système de publication numérique, les différents services B2B et B2C proposés par Rakuten".

 

Aquafadas emploie actuellement 61 salariés, répartis entre le siège de Montpellier, les bureaux parisiens et la filiale à 100% Ave Comics, acteur de la BD numérique.

 

Départ des fondateurs

"Devenir une des filiales majeures du groupe" se traduit aussi par le départ - déjà effectif - des deux fondateurs Claudia Zimmer et Matthieu Kopp, qui restent "conseillers" durant une période de transition, qui devrait aller jusqu’en juin.

 

Yasufumi Hirai, vice-président exécutif du groupe Rakuten, devient président d’Aquafadas et Koichiro Takahara, en charge de la branche "Contenus et Communications numériques" de Rakuten est nommé CEO. Koichiro Takahara "sera à Montpellier tous les mois" et pilotera l’entreprise avec le nouveau directeur technique (CTO) Thomas Ribreau (chez Aquafadas depuis 2007), successeur de Matthieu Kopp. Nouveau directeur informatique (CIO), Florian Lemoine participe lui aussi à l’aventure Aquafadas depuis 2007.

 

Pertes financières

Si Aquafadas n’a pas encore arrêté ses comptes 2016, l’entreprise montpelliéraine avait réalisé un chiffre d’affaires de 3,7 millions d’euros en 2015 avec 71 salariés, et enregistré alors une perte nette de 600 000 euros. Ses applications professionnelles d’aide à la vente, communication interne et externe, publication numérique et e-learning comptent entre autres clients Deloitte, PwC, Adecco, Saint-Gobain Isover...

 

Exposant début mars du Mobile World Congress de Barcelone, Aquafadas recevra à Montpellier les 23 et 24 mars une vingtaine de distributeurs partenaires de 7 pays, pour un "Aquafadas Partner Summit".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale