Usine Digitale

Le numérique, avenir du design français ?

Par -

Le numérique, avenir du design français ? © DR

Le constat n'est pas glorieux. Au premier Rendez-vous du design, organisé par et à Bercy pour voir comment la profession pouvait s'organiser afin de participer au redressement productif, quelques vérités ont émergé. Pour les dépasser, pourquoi ne pas miser sur le numérique ?

Les écoles françaises du design diplôment 1 500 designers bac +5 par an. C'est peut-être trop peu, mais volontaire, pour qu'ils trouvent du travail au milieu des 35 000 designers en France. D'accord, mais pendant ce temps 600 000 designers sont formés dans les écoles chinoises. Le problème n'est pourtant pas (encore) là. Au Rendez-vous du design les langues se sont déliées. Et avant même que les industriels présents ne s'en plaignent, c'est le designer Jean-Louis Frechin (@Nodesign) qui a mis les pieds dans le plat : les designers français sont très créatifs (même s'il y a débat sur l'existence ou non d'une "french touch" du design) mais mal formés aux métiers de l'industrie. Et même le très pertinent directeur de l'école de design de Nantes Atlantique, Christian Guellerin, a dû le reconnaître, précisant quand même que beaucoup de chemin avait été parcouru en 15 ans pour rapprocher l'école du monde de l'entreprise ! D'ailleurs, son expérimentation du design en apprentissage est un succès, dont il invite à s'inspirer.

Deuxième constat, l'absence quasi totale de culture design des dirigeants français et donc des entreprises françaises, hormis quelques exceptions - toujours les mêmes, que l'on retrouve tous les ans à l'Observeur du design de l'APCI. En cause ? L'éducation. Le design est totalement absent des cursus. Que ce soit au primaire, au collège, au lycée, ou dans les grandes écoles, qu'elles soit de commerce (intervention passionnante de Stéphane Thirouin issu de l’Essec, VP design du groupe Seb), d'ingénieurs (même s'il y a un petit mieux) ou d'administration ! Pourtant, du design à l'ENA, cela aurait du sens, non ?

Tous pour des showroom internationaux

Troisième constat, le design n'arriverait pas à s'imposer parce qu'il ne sait pas se mesurer, ni se faire mousser. C'était les deux missions du Centre national du design, lancé par Éric Besson il y a un an et confié (sans grand moyen) à Anne-Marie Boutin, présidente de l’APCI. Mais Arnaud Montebourg a profité de ces Rendez-vous du design pour l'enterrer, sans le remplacer (enfin, si : par un improbable Meetic du design !). Qu'importe, Laurent Dutheil, directeur du Lieu du design (Paris- IDF), joue des coudes pour prendre la place avec dans sa besace, des propositions comme une grande enquête nationale, un grand concours national de design piloté par l'Etat (coup de pied de l'âne à l'Observeur du design ?) ou un pavillon Français du design, en commençant par Milan.

Le showroom international ! Ah, voilà une idée qui fait consensus. Le modèle ? Un centre fino-chinois à Shanghai où se co-présentent entreprises, écoles et designers finlandais, ça c'est l'idée fédératrice ! Ce serait l'occasion, surtout, de montrer qu'au delà de l'industrie du luxe, une des meilleures ambassadrices du design français, se profile un nouveau design made in France, né avec et pour le Numérique ! Nous y sommes.

A french touch in digital design

Effet garanti ! Présentez les objets connectés de Withings ou Netatmo sur un salon et, paraît-il, la "french touch" du design serait immédiatement identifiée ! Ce qui était déjà vrai avec les jeux vidéos français se reproduirait donc dans le numérique. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder le service de curation en ligne Scoop-It ou l'interface pour l'impression 3D personnalisée de Sculpteo, d’observer les capteur d’environnement de Netatmo ou de visiter l'habitat imprimé né du design paramétrique de François Brument (Carte blanche du VIa). Et d’admirer les pèse-personne et pèse-bébé de Withings, ou encore les capteurs domotiques Wiser de Schneider Electric. Sans parler bien sûr du très séduisant Nao, robot humanoïde qu'Aldebaran Robotics a réussi à vendre aux Japonais et qui promeut peut-être mieux que personne le design numérique français.

Alors oui. Avec de tels exemples, on peut faire entrer une culture design dans la tête de nos politique et de nos chefs d'entreprise. Je n'ai rien contre les casseroles made in France ou les chaises métalliques de Fermob, mais Apple et son design ont fait bien plus que Philippe Starck pour faire comprendre que le design doit être au coeur de chaque projet d'innovation (des projets de plus en plus portés par le numérique d'ailleurs), qu'il soit de service, technologique, politique, d'urbanisme, de marketing et même financière.

Un design derrière chaque loi numérique

Qu'on fasse travailler un designer avec les équipes qui réfléchissent à la future loi sur les données personnelles ou la fiscalité numérique... Alors, oui, on prendra 10 ans d'avance sur les autres nations, comme le démontre les projets de l'Exposition "La fabrique des idées", qui célèbre les 30 ans de l'ENSCI au Lieu du design, qui montre que le Velib’ avait été imaginé près de 10  ans avant sa première verision Lyonnaise ! 

Et là, non seulement le numérique portera l'avenir du design français, mais il sera vraiment porteur d'un renouveau industriel et  économique français. Pour plus de détail, lisez Jean-Louis Frechin, qui explique pourquoi le design du numérique est un enjeu de politique économique, Même si bien sûr, le design reste, dans tous les cas "une condition nécessaire, mais pas suffisante". Les designers ne sont pas tout puissant.

Aurélie Barbaux

Partagez l’info :

Publicité

Une réaction

Mael

Le 06/03/2013 à 23h21

Le design absent des écoles d'ingénieurs ?! L'UTC (Université de Technologie de Compiègne) propose depuis maintenant plusieurs années une formation d'ingénieur/designer. Plusieurs étudiants sortent chaque année de cette spécialité. Ce profile existe donc sur le marché, il est seulement mal connu des entreprises. Je sors moi-même de cette spécialité et ma formation m'a permis de travailler en entreprise comme en agence de design.

Réagissez à cet article

Error pseudo!

Error Email!

Error Captcha!

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus