Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le numérique, premier canal de recrutement de L'Oréal

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

A l'occasion de l’événement Talent Connect organisé par Linkedin à Londres les 12 et 13 novembre, L'Oréal a raconté ses expérimentations de recrutement numérique. Avec de vrais retours sur investissement à la clé qui font désormais du digital, et de Linkedin en particulier, son medium de recrutement numéro un.

Le numérique, premier canal de recrutement de L'Oréal
Le numérique, premier canal de recrutement de L'Oréal © DR

L’Oréal avait jusqu’ici rechigné à l’avouer, mais cette fois, il confirme : le numérique est bel et bien devenu son premier canal pour le recrutement. Et plus de 90% des embauches par ce biais passent par Linkedin. Les petites annonces ne viennent plus qu'en second et l'influence des cabinets de recrutement est en chute libre. A l'occasion de l'événement Talent Connect de Linkedin qui se tient à Londres les 12 et 13 novembre, Zvi Goldfarb, en charge du Talent Acquisition Digital Lab du numéro un des cosmétiques, a raconté comment une des dernières expériences, lancée avec le californien, a même très rapidement démontré un retour sur investissement (ROI) direct.

Depuis quelques semaines, L'Oréal, fort de ses 500 000 followers Linkedin, leur propose de faire un selfie professionnel dans le réseau. Pour réaliser ces "madeleine diaries" et les publier sur son profil, il suffit de décrire en quelques mots "sa source d’inspiration", de donner sa couleur préférée et de choisir un morceau de musique. Fantaisie numérique ? Pas vraiment. Plus de 8500 selfies ont été publiés, qui ont donné lieu à près de 4000 candidatures. Celles-ci ont conduit à 25 entretiens d'embauche puis finalement à 3 recrutements chez L’Oréal à ce jour. 

"Avant, les managers m'interrogeaient sur ce que je faisais avec des outils comme Linkedin, s'amuse Zvi Goldfarb. Aujourd'hui, ils me demandent quand je lancerai une nouvelle opération Selfie!Le jeune homme avoue aussi que cela a permis à L'Oréal d'en apprendre un peu plus sur les goûts de ses salariés en fonction des régions! Et à la demande de certains de ses bureaux régionaux, l'industriel a même transposé ses "madeleines" dans le monde réel. Les employés écrivaient directement ce qui les inspire sur des sacs cadeaux contenant de vraies madeleines et des cadeaux L'Oréal.

Jouer avec différents outils numériques

Comme L'Usine Nouvelle a déjà pu le relater, l'industriel n'hésite pas depuis deux ans à expérimenter les nouveaux usages numériques qui lui permettent d'augmenter l'efficacité de son recrutement. Au-delà de l'utilisation basique du réseau social Linkedin et de sa base de contacts, il s'essaie à série d'outils atypiques pour un recruteur : l'identification d'experts Jelly, par exemple, ou la plate-forme de publication de news Medium, à l'agrégateur de flux Flipboard ou encore au réseau social sonore Soundcloud....

"Soundcloud compte plus de 250 millions de membres, insiste Zvi Goldfarb. On y trouve de la musique publiée par des internautes, mais aussi des podcasts de la BBC et des publications L'Oréal. Il s’agit de discussions avec des étudiants, de conversation entre nos services et des startups au cours d’un déjeuner, par exemple. Et nous jouons avec tous ces outils pour rediriger le trafic vers nos contenus."  Même si, comme le confie Frédérique Scavennec, la directrice internationale du recrutement, l'expérience Jelly, par exemple, n'a finalement pas été concluante.

Le media lancé par un des fondateurs de Twitter visait à identifier les experts à partir de l'idée suivante : quelle que soit la question, il existe quelqu'un sur le web capable d’y répondre. Après un pic, l'engouement pour Jelly semble être retombé. Mais rien de grave pour un L'Oréal qui s'est adapté au rythme et aux habitudes du numérique. L'essai était intéressant, il n'a pas marché, on l'arrête, on en tire les conclusions, et on essaie autre chose.

L’entretien d’embauche connecté

Dernière expérimentation en date, des objets connectés pour le recrutement. L'industriel propose aux candidats qui postulent de télécharger une app qui leur donne accès à des renseignements personnalisés, comme la date et l'heure de leur rendez-vous, ou l'itinéraire à emprunter. Mais surtout, cette app communique avec des autocollants connectés installés au siège.

Dès que le candidat approche du lieu, il reçoit est dirigé vers le bon endroit, puis il reçoit de messages texte, son, video personnalisés sur l'emploi auquel il postule, sur son interlocuteur, mais aussi sur des produits disposés dans le hall. Et il peut même virtuellement essayer un nouveau mascara ! "Ça ne change pas l'expérience du candidat, précise Zvi, mais ça la pousse plus loin."

Emmanuelle Delsol

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale