Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le père d'Android dévoile ses concurrents à l'iPhone et à Amazon Echo

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Andy Rubin, le père d'Android, dévoile enfin son nouveau produit. Ou plutôt ses. Son smartphone modulable, l'Essential Phone, est accompagné d'un concurrent à Amazon Echo, baptisé Essential Home. Des produits qui ne manquent pas d'ambition, mais cela suffira-t-il ?

Le père d'Android dévoile ses concurrents à l'iPhone et à Amazon Echo
Le père d'Android dévoile ses concurrents à l'iPhone et à Amazon Echo © Essential

Peut-on encore conquérir le marché du smartphone en 2017 ? Andy Rubin, le père d'Android, veut le croire. Sa start-up, Essential, annonce ce 30 mai ses deux premiers produits : un smartphone haut de gamme, et un concurrent d'Amazon Echo.

 

Un design soigné mais pas exempt de compromis

Son smartphone se veut premium avec un prix annoncé de 699 dollars (il n'est pour l'instant pas prévu qu'il sorte hors des Etats-Unis). Il est fait de titanium et de céramique, et Essential le dit "plus résistant aux chocs que les produits concurrents en aluminium". Il se targue aussi d'un écran bord-à-bord (résolution 2560 x 1312 pixels) qui n'a pas à rougir face à celui du Samsung Galaxy S8 et fait carrément le tour de la caméra frontale, un parti pris osé. Une volonté minimaliste fait qu'il n'y figure par ailleurs aucun logo.

 

Niveau composants, l'appareil utilise une puce Snapdragon 835 de Qualcomm, 4 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage. Le tout est alimenté par une batterie d'une capacité de 3040 mAh. Le système d'exploitation, sans surprise, est Android, même si on ne sait pas encore s'il aura été modifié pour l'occasion. Les caméras sont assez classiques : une caméra frontale de 8 mégapixels, deux caméras dorsales (une couleur, l'autre monochrome) de 13 MP chacune. Le téléphone pèse 185 g et ses dimensions sont 141,5 mm x 71,1 mm x 7,8 mm.

 

A noter qu'Essential a suivi l'exemple d'Apple en n'incluant pas de port 3,5 mm pour les écouteurs sur son smartphone. Seul un port USB type C est disponible (un adaptateur USB > 3,5 mm est fourni dans la boîte), agrémenté de deux connecteurs magnétiques qui se veulent l'élément différenciateur du produit.

 


Les connecteurs magnétiques au dos du smartphone sur lesquels se branche la caméra 360°

 

Des ambitions modulaires qui laissent perplexe

Andy Rubin et son équipe positionnent en effet le smartphone comme étant modulable, une stratégie qui a déjà vu plusieurs tentatives et autant d'échecs (Google, Motorola, LG). Les deux premiers accessoires disponibles sont une caméra 360° qui s'attache sur le dessus du téléphone et une base pour recharger le téléphone. La caméra est similaire à ce que proposent déjà des entreprises comme Giroptic ou Insta360, à la différence qu'elle ne se branche pas sur le port USB. La base rappelle les technologies de recharge sans-fil qui existent depuis plusieurs années. La valeur ajoutée des connecteurs semble à vrai dire assez limitée pour ces deux cas de figure.

 

Ce constat peut d'ailleurs s'étendre à l'Essential Phone lui-même. En 2017, le marché du smartphone est déjà très encombré. Apple et Samsung dominent le haut de gamme et les autres constructeurs rivalisent d'initiatives pour tenter de survivre ou de s'imposer tant bien que mal. L'Essential Phone saura-t-il s'y faire une place, ou finira-t-il comme tant d'autres challengers avant lui ? La tâche s'annonce en tout cas particulièrement difficile.

 

 

Une smart home sans cloud ?

Pas de grande rupture non plus du côté de l'autre produit annoncé par Essential : un rival à Amazon Echo. Baptisé Essential Home, l'appareil ressemble à un réveil matin du XXIe siècle, avec un écran rond sur lequel s'affichent tout un tas d'informations jugées pertinentes pour l'utilisateur. Essentiel Home fonctionne à la voix, mais aussi au toucher et peut être activé d'un simple regard.

 

Côté fonctionnalités, rien de bien nouveau. On pourra contrôler sa musique, poser des questions basiques, créer des rappels et alertes, et contrôler l'éclairage de sa smart home. La grande différence est que l'entreprise promet que la majeure partie du traitement de l'information aura lieu en local et pas dans le cloud. L'objectif affiché est de se démarquer des services de Google ou Amazon en n'exploitant ostensiblement pas les données personnelles des clients. Il utilise pour cela un système d'exploitation maison, Ambient OS, aux fonctionnalités encore nébuleuses. Ni le prix ni la date de sortie d'Essential Home ne sont connus pour le moment.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale