Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le plan de Sigfox pour conquérir San Francisco

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo En octobre 2015, San Francisco a été la première ville américaine connectée au réseau Sigfox. La start-up ne cache pas ses ambitions américaines. Selon le PDG Ludovic Le Moan, Sigfox vise un déploiement dans dix villes aux Etats-Unis durant le premier semestre 2016. Comment le réseau a-t-il conquis San Francisco, et quels services vont s'appuyer dessus ?

Le plan de Sigfox pour conquérir San Francisco
Le plan de Sigfox pour conquérir San Francisco © j-dub1980 - Flickr CC

"Il y a un an, nous avons commencé à embaucher aux Etats-Unis et à mettre le focus sur l'Amérique, explique Thomas Nicholls, vice-président chargé de la communication chez Sigfox. Nous sommes arrivés en tant que start-up française et San Francisco a vu le potentiel [de notre technologie]". La ville a mis à disposition gratuitement les toits de ses librairies pour installer les antennes de de l'opérateur toulousain, spécialisé dans la communication bas débit longue portée pour les objets connectés. "C'est une offre qu'on a eu dans aucune autre ville", ajoute Thomas Nicholls.

 

Compteurs d’eau, déchets et transports... intelligents

L'installation du réseau a été le fruit d'une collaboration entre le San Francisco Department of Technology, le Bureau Municipal à l'Innovation et la Bibliothèque publique. “Ils estiment que [ce partenariat] peut améliorer la qualité de vie à San Francisco, optimiser la distribution d'eau dans les parcs, connecter les places de parking...”, explique Thomas Nicholls.

 

Le réseau connecterait des compteurs d’eau, des détecteurs de fumée, des bennes à ordures, des lampadaires, les transports en commun... La sécheresse qui sévit en Californie pousse la ville à redoubler d’ingéniosité pour faire des économies d'eau. San Francisco a déjà installé de nombreux compteurs intelligents. Sigfox pourrait permettre un déploiement plus large.

 

Un hackathon pour accélerer l’innovation

En novembre 2015, la ville de San Francisco a organisé un hackathon en partenariat avec Sigfox, Accenture, Microsoft, Texas Instruments et Connect2me afin d’imaginer de nouveaux objets et services connectés au réseau Sigfox pour rendre la ville plus intelligente. 150 développeurs ont participé et quatre projets ont été sélectionnés. Parmi eux, Water Saver, qui utilise l’apprentissage des machines pour déterminer quand arroser les plantes et DryWater qui mesure le niveau d’humidité dans les parcs publics et optimise l’arrosage. Les gagnants se sont partagé 200 000 dollars.

 

 

Depuis, la municipalité n’a pas encore déterminé comment elle implanterait ces nouveaux services. “Nous sommes en train de réfléchir avec les différents départements de la ville aux applications que l’on pourrait mettre en place avec ce réseau. Nous regardons ce qui a été fait durant le hackathon (...) C’est une énorme opportunité", explique Kathleen Clark, social media manager de la ville de San Francisco. Sans donner plus de détails, elle ajoute que “dans les six prochains mois nous déterminerons comment ce réseau peut prendre vie.”

 

Rendre la ville plus attractive pour les start-ups

Cette collaboration pourrait aussi inciter plus d’entreprises travaillant sur les objets connectés à s'installer à San Francisco. "Ce n'est pas encore un hub pour le hardware et les applications IoT, ajoute Thomas Nicholls. Le déploiement de Sigfox pourrait être un atout pour attirer d'autres start-up."

 

En effet, San Francisco et la Silicon Valley rivalisent depuis plusieurs années dans ce domaine. "La ville fait tout pour convaincre les start-up de s'y installer au lieu d'aller dans la Silicon Valley [50 kilomètres plus au sud, ndlr]," explique Thomas Nicholls. Le déploiement du réseau du français pourrait-il aider à faire pencher la balance ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale