Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le Studio agrodigital d’InVivo à Montpellier, creuset de la smart agriculture

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le premier groupe coopératif agricole français InVivo a inauguré le 17 mai 2017 son Studio agrodigital dans les locaux de sa filiale SMAG à Montpellier. Une équipe de 5 personnes peaufine des projets internes ou externes sur l’agriculture numérique, comme l’application mobile IoTA de SMAG, primée au dernier salon du machinisme agricole.

Le Studio agrodigital d’InVivo à Montpellier, creuset de la smart agriculture
Le Studio agrodigital d’InVivo à Montpellier, creuset de la smart agriculture © SMAG

"L’agriculture va vivre l’une des plus grandes révolutions technologique de son histoire. Le digital peut développer des peurs dans certains métiers, ce n’est pas le cas chez nous : il est porteur d’immenses espoirs pour la productivité et pour relever le défi écologique et environnemental", assure Philippe Mangin. Le président du groupe coopératif agricole InVivo a inauguré ce 17 mai 2017 à Montpellier le Studio agrodigital d’InVivo Agriculture, installé chez sa filiale SMAG.

 

Gérer une exploitation avec un smartphone

"Le digital bouleverse profondément les processus de production. Maintenant, un agriculteur peut gérer son exploitation avec son smartphone", certifie Stéphane Marcel, directeur de SMAG et du pôle agrodigital d’InVivo Agriculture. Installé dans l’immeuble Terra Verde à Montpellier, le Studio agrodigital est un espace ouvert de 600 m2. L’équipe de 5 personnes travaille actuellement sur six projets, dont un tiers provenant de l’extérieur du groupe. Ses services d’accélération vont de l’idée à la phase industrialisation. "Notre entonnoir porte sur 50 ateliers exploratoires Ideation camp à l’année, 20 à 30 Boot camps sur le business model, 5 à 10 prototypages et 1 à 3 pépites à industrialiser", note Alexandre Touraine.

InVivo, le digital au coeur de la stratégie

InVivo, c’est le premier groupe coopératif agricole français : il réunit 220 coopératives, emploie 9 200 personnes dans 31 pays, et a réalisé un chiffre d’affaires de 6,4 milliards d’euros en 2015-2016. Editeur des progiciels Atland et Agreo utilisés par 30 000 agriculteurs, SMAG emploie 170 collaborateurs, dont 90 à Montpellier, et a réalisé un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros. "Nous avons recruté 30 collaborateurs en un an et nous en recruterons encore 30 dans les 18 mois", assure Stéphane Marcel, directeur de SMAG et du pôle agrodigital d’InVivo Agriculture. Outre SMAG et le Studio agrodigital, ce pôle comprend le panel des Fermes Leader (1 000 fermes  "numériques") et les solutions d’agriculture de précision be Api.

 

Le Studio agrodigital s’est déjà fait remarquer avec l’application mobile IoTA, primée début mars 2017 au salon mondial des fournisseurs de l’agriculture (SIMA) de Paris. Elle permet de gérer les objets connectés installés sur l’exploitation en centralisant les données. "Un designer et un ingénieur ont amélioré l’application faisant le lien entre la solution de Smag, les stations météo de Weenat et les pièges de Cap2020", indique Anthony Clenet, directeur du Studio agrodigital. Les objets connectés ont envahi les exploitations agricoles : stations météo, pièges contre les ravageurs, caméras, trackers, débitmètres, ruches, etc. Le Studio agrodigital travaille aussi sur la réalité virtuelle.
 

Cap sur la transformation numérique pour InVivo

Directeur général d’InVivo, Thierry Blandinières a insisté à Montpellier sur l’engagement de toutes les activités du groupe dans la transformation numérique, avec "InVivoTech 2020". Le pôle Agriculture dispose de "la pierre angulaire du Studio agrodigital", la filière nutrition et santé animale a depuis l’été 2016 un centre mondial de l’innovation baptisé We’Nov à Vannes, le domaine végétal aura sa plateforme dans le Grand Est et les locaux d’InVivo à la tour Carpe Diem de La Défense consacreront un étage aux nouvelles technologies et à l’e-commerce. Il est aussi question que le Studio agrodigital montpelliérain "essaime" à travers des "antennes", à Paris ou à l’étranger...


Pour aller plus loin : livre blanc d’InVivo sur la transformation numérique.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale