Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Leet Design livre sa première e-bulle immersive connectée pour open space

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La très jeune start-up Leet Design, créée en Auvergne, vient de livrer sa première E-Bulle au groupe Accor. Un joli coup pour ce fauteuil connecté destiné à révolutionner les espaces de travail partagé.

Leet Design livre sa première e-bulle immersive connectée pour open space
Leet Design livre sa première e-bulle immersive connectée pour open space © Lett Design

Difficile d'espérer une meilleure pub. Gaspard Broustine, 26 ans, originaire de Vichy (Allier), vient de livrer sa toute première E-Bulle au siège social du groupe Accor Hôtel, à Evry. Ce fauteuil nouvelle génération est le premier et seul poste de travail connecté et immersif pour les espaces partagés.

 

Solution design au malaise des open space

Conçue comme une bulle de confort isolante, au look année 70, elle mêle esthétisme et nouvelles technologies. Une fois immergé à l'intérieur du fauteuil, l'utilisateur rabat la visière qui le coupe des nuisances extérieures. Celle-ci est équipée d’un écran 23 pouces tactile full HD fonctionnant sous Androïd. Les accoudoirs possèdent des connectiques USB, HDMI et un variateur d’ambiance lumineuse etc...

 

Son concepteur diplômé de l'INSEEC Paris et d'un MBA (Master of Business Administration), d'études supérieures de gestion et de management des entreprises à Melbourne, s'est lancé dans cette aventure il y a trois ans. "C'est en faisant un stage dans une entreprise de communication que j'ai réalisé à quel point les open space ne sont pas propices à la concentration. C'est ainsi que j'ai eu l'idée de créer cette bulle immersive et connectée".

 

Made in Rhone-Alpes-Auvergne

D'abord soutenu financièrement par ses proches, Gaspard Broustine a été ensuite aidé par la French Tech, via la BPI, et par la région Auvergne qui croient beaucoup en son invention.

 

Designée à Saint-Etienne, et désormais produite industriellement dans la région de Boug-en-Bresse, chez Maréchal Polyester, la e-bulle est destinée notamment au siège des grands groupes et aux grands hôtels. Son créateur espère en vendre une vingtaine en 2016, malgré un coût assez élevé (14 500 euros l'unité). "C'est un objectif raisonnable, avance l'entrepreneur. J'ai déjà des contacts avancés avec des acheteurs intéressés pour améliorer leur environnement de travail".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale