Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Lenovo enterre la marque Motorola dans les mobiles

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Le constructeur chinois Lenovo a décidé d’arrêter la marque Motorola dans les smartphones. Une issue qui signe l’échec de son acquisition et tourne une page importante de l’histoire des mobiles.

Lenovo enterre la marque Motorola dans les mobiles
Moto x, l'un des dermier Smartphone de Lenovo signé Motorola © Motorola

Motorola, l’une des marques mythiques du secteur des mobiles, va disparaître du marché. Lenovo, qui l’a rachetée à Google en 2014, a décidé de l’arrêter au courant de 2016. C’est ce que rapporte le journal en ligne CNET dans une interview de Rick Osterloh, COO de Motorola Mobility, lors du CES à Las Vegas.

 

Motorola Mobility reste une entité au sein de Lenovo

Le constructeur chinois entend unifier ses mobiles autour de deux marques : Moto pour les produits haut de gamme et Vibe pour les modèles abordables. Mais Motorola Mobility ne va pas disparaitre complètement. Du moins pour le moment. "Elle va rester en tant qu’entité au sein du groupe", assure Rick Osterloh.

 

Ce changement signe l’échec de la stratégie de Lenovo dans les mobiles. Le géant chinois a mis sur la table 2,9 milliards de dollars pour racheter Motorola Mobility à Google qui l’a lui-même reprise à Motorola en 2011 pour 12,5 milliards de dollars. Il misait sur cette acquisition stratégique, la plus grande de son histoire, pour détrôner Apple et Samsung à l’horizon de 2020. Peine perdue. Cette opération ne l’a guère aidé.

 

un échec stratégique

Numéro trois mondial dans les smartphones avec près de 6% lors du rachat de Motorola Mobility, il est tombé à la quatrième place au troisième trimestre 2015, au coude à coude avec Xiaomi, avec 5,3% du marché selon IDC, derrière Samsung (23,8%), Apple (13,5%) et Huawei (7,5%). La montée aussi spectaculaire qu’inattendue de deux de ses compatriotes, Xiaomi et Huawei, ne lui a guère laissé la possibilité de progresser. En arrêtant la marque Motorola, il ne fait que tirer les leçons de son échec.

 

Dislocation du groupe Motorola

Avec la mort de Motorola, c’est une page importante qui se tourne. La marque américaine a joué un rôle de premier plan dans le développement des mobiles. Inventrice du téléphone portable en 1973, elle a dominé le marché mondial des mobiles jusqu’en 1997 avant de passer le relais au constructeur finlandais Nokia, lui-même disparu au profit de Microsoft en 2014. Elle n’a pas résisté au rouleau compresseur Samsung et a souffert de la dislocation de Motorola, naguère un groupe florissant et diversifié, présent dans l’informatique, les télécoms, les mobiles, les semi-conducteurs ou la sécurité, et qui n’est plus aujourd’hui que l’ombre de lui-même.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale