Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Lenovo réorganise ses activités dans l’espoir de surmonter ses difficultés

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Confronté à la baisse de ses ventes de PC et mobiles, le constructeur informatique chinois Lenovo est contraint de réorganiser ses activités. Victime de cette restructuration, le patron de Motorola Mobility quitte le groupe.

Lenovo réorganise ses activités dans l’espoir de surmonter ses difficultés
Lenovo à l'heure des restructurations © Cory M. Grenier - Flickr - CC

C’est le chambardement chez Lenovo. Le constructeur informatique chinois lance une vaste restructuration de ses activités. Le groupe ne parle pas de suppression d’emplois. Il évoque juste un réalignement des structures de l’entreprise sur les changements du marché.

 

Réunion des mobiles de Motorola et Lenovo 

Lenovo réorganise ses activités sur quatre divisions. La première division PC & Smart Device Business Group est en charge des PC, notebooks convertibles, tablettes, phablettes, consoles de jeu et équipements d’électronique grand public à travers les plates-formes logicielles Windows, Chrome et Android. Dirigée par Gianfranco Lanci, le COO du groupe, elle remplace l’ancienne division PC Group.

 

La deuxième division Mobile Business Group réunit les activités de Lenovo et Motorola Mobility dans les smartphones et objets connectés. Elle est codirigée par Xudong Chen et Aymar de Lencquesaing. Rick Olsterloh, qui dirigeait Motorola Mobility depuis que cette activité appartenait à Google, quitte le groupe, victime de la réorganisation.

 

Lancement d'un incubateur

La troisième division Data center Group se focalise sur les équipements d’infrastructure. Formée essentiellement par les serveurs X86 rachetés à IBM, elle replace l’ancienne division Entreprise Business Group. Elle dirigée par Gerry Smith.

 

La quatrième division Ecosystem and Cloud Services reste inchangée sous la direction de George He. Lenovo lance par ailleurs un incubateur visant à favoriser l’innovation à travers des essaimages ou d’investissement dans des start-up. Il est également placé sous la responsabilité de Goerge He.

 

"Après l’intégration rapide de Motorola Mobility et des serveurs X86 d’IBM l’année dernière, nous devons maintenant accélérer notre transformation pour devenir une entreprise centrée sur le client, commente Yang Yuanqing, PDG du groupe, dans un communiqué. Les changements annoncés aujourd'hui vont construire nos réussites, permettre rapidement cette transformation et nous conduire dans une nouvelle phase de croissance."

 

Lourdes pertes en 2015

Le groupe chinois est confronté à de sérieuses difficultés. En 2015, il a vu ses ventes de PC chuter de 3,5% à 57,2 millions d’unités et de smartphones plonger de 24% à 70 millions de pièces. Résultat : il tombe dans le rouge avec une perte nette de 209 millions de dollars, contre un bénéfice net de 887 millions en 2014. Dans les mobiles, la perte atteint 760 millions de dollars. Il a déjà pris la décision d’enterrer la marque Motorola au profit de deux sous marques de Lenovo : Moto pour les produits haut de gamme et Vibe pour les modèles abordables.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale