Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les dix facteurs clés qui vont façonner le paysage du cloud en 2017

mis à jour le 30 décembre 2016 à 09H53
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude Selon Forrester, l’année 2017 s’annonce comme un tournant dans le cloud avec une accélération de son adoption. Le cabinet passe en revue les 10 tendances clés du marché et livre ses conseils aux entreprises pour tirer le meilleur parti de cette technologie.

Les dix facteurs clés qui vont façonner le paysage du cloud en 2017
Les dix facteurs clés qui vont façonner le paysage du cloud en 2017

Le cloud computing s’impose comme l’une des forces les plus disruptives dans l’informatique au cours des dix dernières années. Selon une étude Forrester, l’année 2017 s’annonce à cet égard comme un tournant, le point de départ d'une accélération de l’adoption de cette technologie. Le cabinet voit le marché mondial bondir d’une moyenne de 22% par an, passant de 87 milliards de dollars en 2015 à 147 milliards de dollars en 2017 : 105 milliards de dollars pour les services d’application à la demande (SaaS pour software as a service), 32 milliards de dollars pour les services d’infrastructure (IaaS pour Infrastructure as a service) et de plateforme (PaaS pour Platform as a service) et 8 milliards de dollars pour les services associés aux entreprises (stockage, gestion de fichiers, intégration…).

 

Difficulté à maitriser les coûts

Forrester entrevoit 10 tendances majeures de nature à remodeler le paysage du cloud en 2017. En tête des préoccupations des entreprises, qui adoptent cette technologie, figure la maitrise des coûts. Une tâche ardue en raison de la diversité et la complexité des grilles de facturation. Mais l’horizon s’éclaircit avec la disponibilité d’outils abordables de gestion des coûts.  

 

Le cabinet relève le pouvoir d’attraction des mégaclouds, ces cinq géants qui dominent le marché : Amazon Web Services, Microsoft, IBM, Google et Salesforce. Ils sont engagés dans une course à l’extension de leurs infrastructures pour s’approcher le plus possible de leurs clients. Mais ils ne peuvent pas toujours répondre aux besoins de localisation et sécurité de données exigées dans certaines régions du monde, comme l’Europe, la Chine ou la Russie. Les acteurs locaux offrent une meilleure réponse.

 

Emergence des chinois

Forrester voit l’émergence de Chinois comme Alibaba ou Tencent une force majeure de nature à bouleverser le marché. Il ne s’agit que d’un début, prélude à une redistribution des cartes. L’irruption rapide de ces acteurs, avec un facteur d’innovation indéniable, mérite l’attention des entreprises qui désirent diversifier leurs fournisseurs de cloud.

 

Jusqu’ici, pour profiter pleinement des vertus du cloud computing, il fallait réécrire les applications avant de les cloudifier, c’est-à-dire les mettre sur le cloud d‘infrastructure. Un travail qui tend à devenir inutile. Des outils apparaissent sur le marché pour cloudifier automatiquement les applications sans avoir à les réécrire. De quoi faciliter et accélérer la migration.

 

L'interconnecion, point faible du cloud hybride

Pour Forrester, le cloud hybride se heurte au problème d’interconnexion entre les deux parties du système d’information : le cloud privé (dédié à l’entreprise) et le cloud public (mutualisé sur une multitude de clients). Le problème est faire passer l’utilisateur en toute transparence de l’un à l’autre en fonction des besoins. Pas simple. C‘est le point faible du cloud hybride.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Adil

12/11/2016 22h34 - Adil

Et le français OVH dans tout ça. Énorme oubli

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale