Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les 15 start-up de la saison 2 de l’incubateur des Galeries Lafayette sont…

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Robotique, intelligence artificielle, paiement mobile, marketing prédictif, expérience client en magasin et en ligne… L’accélérateur des Galeries Lafayette, dédié à l’innovation dans la mode et le commerce, vient de dévoiler le nom des 15 jeunes pousses qui constitueront sa deuxième promotion.  

Les 15 start-up de la saison 2 de l’incubateur des Galeries Lafayette sont…
Les 15 start-up de la saison 2 de l’incubateur des Galeries Lafayette sont… © Alex lectez

En mai dernier, le groupe Galeries Lafayette s’est associé au californien Plug and Play Tech Center pour lancer son propre accélérateur : le Lafayette Plug and Play. Le programme d’innovation permet aux start-up sélectionnées de bénéficier d’un accompagnement de trois mois et d’être hébergées dans un espace dédié de 1000 m², situé rue de Paradis dans le 10ème arrondissement de Paris.

 

200 start-up candidates

Presqu’un an après son lancement, le dispositif s’apprête à accueillir sa deuxième promotion de start-up. "Pour cette nouvelle promotion, plus de 200 projets ont été déposés à la suite de l’appel à candidatures qui s’est déroulé du 1er décembre 2016 au 2 février 2017", se félicitent les équipes de l’accélérateur. Le cru 2017 compte dix jeunes pousses françaises et cinq start-up étrangères (Chine, Danemark, Inde, Royaume-Uni). Voici les 15 pépites qui rejoindront le programme d’accompagnement dès le 27 mars prochain

 

Le cru 2017

Angus AI propose un Google Analytics pour les commerçants

Fondée par deux anciens d’Aldebaran Robotics, la start-up Angus AI est spécialisée dans les algorithmes de perception. Son logiciel est utilisé par certaines enseignes qui le relient à des caméras pour récolter des informations sur les passants et visiteurs (âge, sexe, expression, etc). "C’est une sorte de Google Analytics pour la vie réelle", résumait Gwennael Gate, l’un des cofondateurs, à nos confrères d’Industrie & Technologies lors du dernier salon Innorobo.

 

Cypheme lutte contre la contrefaçon

Fondée par  Hugo Garcia-Cotte et Pierre Guinaudeau, la start-up franco-chinoise Cypheme a mis au point une solution permettant aux consommateurs de vérifier l’authenticité d’un produit en analysant la microstructure de l’emballage à l’aide de la caméra de leur smartphone.

 

Heuritech détecte les tendances en ligne

Heuritech développe une plateforme d'intelligence artificielle simple d'utilisation pour les entreprises. Elle transforme automatiquement tous les contenus (textes et images multilingues) en information exploitable. Pour les acteurs du luxe, de la mode et de la beauté, elle permet de détecter les tendances en ligne. La start-up avait précédemment intégré l’accélérateur de BNP Paribas.

 

Europass drague les touristes chinois

Fondée par Guillaume de Roquefeuil, Europass se présente comme une solution de paiement disponible via Wechat. Elle a été spécifiquement développée pour les touristes chinois en voyage en France et en Europe.

 

Spoon AI expérimente son robot dans une galerie commerciale

La start-up Spoon AI est à l’origine d’un drôle de robot composé d’un bras articulé sur lequel est monté un écran tactile qui affiche une tête de chat. Actuellement testé dans la galerie commerciale du centre Alma, à Rennes, le robot doit permettre d’orienter les clients du centre et les renseigner sur les différentes enseignes.

 

Mishipay évite aux clients les files d’attente en magasin

La start-up britannique Mishipay a développé une solution permettant aux clients d’un magasin de ne plus faire la queue en caisse. Son application permet au client de prendre un item, de le scanner et de le payer directement depuis son smartphone avant de sortir de la boutique. Le processus est sécurisé via des puces RFID, qui se désactivent automatiquement une fois le paiement reçu.

 

Shipup suit les expéditions des e-commerçants à la trace

Fondée par Romain Ogiela, Térence Delahaye et Quentin Maurice, la start-up française Shipup analyse en temps réel les données de suivi des colis des e-commerçants pour qu'ils puissent envoyer des notifications personnalisées et brandées à leurs clients tout au long de la livraison. En décembre 2016, elle revendiquait déjà plus 300 000 commandes analysées.

 

Merito développe le LinkedIn du prêt-à-porter

La plate-forme Merito propose de mettre en relation candidats et managers de magasins et permet ainsi aux aspirants de trouver des postes (stage, CDD, CDI) dans les plus grandes enseignes du prêt-à-porter parisien.

 

Clustaar a conçu un coach pour chatbot

Cofondée par Nicolas Chollet et Philippe Duhamel, la start-up Clustaar s’est spécialisée dans la conversation homme-machine. Elle a mis au point une plateforme qui permet aux chatbots d’apprendre à échanger avec les humains sur des sujets complexes. La technologie de Clustaar permet d’entraîner l’assistant virtuel sur une thématique bien précise, comme le SAV, par exemple.

 

Daco transforme la data en arme pour les retailers

Le français Daco fournit aux retailers une compréhension approfondie de la stratégie des concurrents durant toute l'année, grâce à des tableaux de bord sur l'offre, le prix, la promotion et le réseau de magasins.

 

Dream Agility optimise la publicité sur Google

La jeune pousse britannique Dream Agility propose une solution qui permet d'automatiser et d’améliorer la pertinence des publicités des entreprises sur Google et sur les réseaux sociaux.

 

Euveka crée des mannequins-robots

Basée à Valence, Euveka développe, à travers le logiciel de conception Smart Morphosizing, des mannequins-robots évolutifs et connectés pour créer, produire et vendre des vêtements à la taille exacte.

 

Snaplytics traque l’efficacité des campagnes sur Snapchat

La start-up danoise Snaplytics propose une solution complète d'outils et d'analyse pour optimiser les campagnes de communication sur Snapchat et Instagram.

 

Guesswork édite un moteur de recommandations

Basée en Inde et cofondée par Mani Doraisamy, la start-up Guesswork utilise des algorithmes de machine learning pour alimenter un moteur de recommandations de produits pour les nouveaux visiteurs.

 

Qopius développe une AI pour doper les ventes

Qopius est une solution d’intelligence artificielle permettant la reconnaissance et l’analyse d’images à la demande pour accompagner les métiers de la distribution.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale