Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les 50 du recrutement : Yatedo, le moteur de recherche pour les RH

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Yatedo a développé un moteur de recherche pour recruteurs, qui permet de trouver les profils voulus sur la toile comme on cherche une info sur Google.

Les 50 du recrutement : Yatedo, le moteur de recherche pour les RH
Les 50 du recrutement : Yatedo, le moteur de recherche pour les RH © Yatedo

Catégorie : Job board
Date de création : 2011
Localisation : Paris et San Francisco
Effectif : 15 personnes
CA 2015 : N.C.
Levée de fonds : 3.5 millions d’euros (fonds TGV et business angels)
Références clients : Colas, Alterways
Avec le développement des réseaux sociaux, professionnels ou personnels, il n’a jamais été aussi simple de trouver des informations sur les personnes. Telle est la croyance commune alimentée par les débats sur la survivance d’une vie privée à l’heure d’Internet ou sur le sort des données personnelles.

 

Amyne Berrada, le CEO et co-fondateur de Yatedo, ne partage pas cette conviction. Pour lui, "les réseaux sociaux, professionnels notamment, ont segmenté la population, selon l’âge, la CSP ou le pays". Or, une entreprise qui cherche à recruter peut aussi bien avoir besoin d’une réceptionniste que d’un directeur général... C’est à elle que s’adresse Yatedo Talent, un outil disponible depuis deux ans, et mis au point sur la base de travaux initiés dès 2011 pour créer un moteur de recherche de personnes sur Internet.

 

Un outil unique pour tous les secteurs, tous les métiers

La promesse de Yatedo Talent est qu’il n’est plus nécessaire de multiplier la consultation des différents réseaux pour trouver et contacter la personne idoine. Le moteur de recherche fonctionne de la même façon que les plus connus du grand public. Il suffit d’entrer une requête, d’appliquer ou non certains filtres, et de visualiser les résultats présentés sous forme de CV. "Avec le même outil, nous avons aussi bien travaillé pour une chaîne de supermarché qui recherchait des poissonniers en région parisienne, que pour trouver des ingénieurs spécialistes de la dureté du béton, où qu'ils soient dans le monde, pour un groupe de BTP ", précise le CDO. L’entreprise cliente paie un abonnement annuel qui lui donne le droit de consulter aussi souvent qu’elle le veut les résultats de ce moteur. Elle accède aussi à un module grâce auquel elle pourra gérer les dossiers de candidature, les suivre au jour le jour....

 

Retrouvez toutes les entreprises de notre dossier "50 pépites françaises du recrutement"

 

Yatedo a également développé un nouveau module de recrutement prédictif, actuellement en bêta test auprès de ses clients et qui sera généralisé en septembre. Des filtres subjectifs correspondant, par exemple, aux attentes de l’entreprise, pourront être intégrés pour trouver la perle rare. L’algorithme saura retrouver "des compétences qui ne sont pas dans le CV", assure Amyne Berrada.

 

Actuellement la firme travaille avec un large spectre d’entreprises, start-up comme grands groupes, en passant par les PME. La moitié de ses clients sont localisés aux Etats-Unis.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

3 commentaires

Ch

06/11/2016 23h35 - Ch

100 % d'accord avec Pika, 1) Les profils récupérés sont la plupart du temps obsolètes. (Et pour cause si vous rendez vos infos privés sur les réseaux sociaux (vous avez avez changez d'avis par exemple), eux ne le savent pas et donc continue à publier des infos obsolètes) 2) Yatedo a été averti par la CNIL en 2012 (https://www.cnil.fr/sites/default/files/typo/document/Deliberation_2012-156_YATEDO_FRANCE.pdf) 3) Suite à cet avertissement, ils ont essayé de rendre plus facile la suppression de vos informations. Vous pouvez faire une demande de suppression de vos informations en leur fournissant un scan de votre Carte d'Identité !!! Plus que limite. En conclusion, société très "border line"...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Pika

27/09/2016 14h49 - Pika

Sauf que ... 1/ Les informations rassemblées sur YATEDO ne sont pas toujours à jours, et certaines des infos qui apparaissent sont tirés de linkedin, d'autres de Facebook ... Un particulier ne souhaite pas forcément tout mélanger dans un seul profil.Et certaines infos détenues par YATEDO datent d'avant la possibilité de protéger son profil Facebook, ou ne sont plus du tout à jour 2/ La CNIL n'est pas respectée ; les particuliers n'ayant pas accès à leur profil (à moins de se créer un compte, et de dévoiler un peu plus de leurs données personnelles à YATEDO) et n'ont pas possibilité de changer les infos qui les concernent. 3/ Il n'y a qu'à voir leur page Facebook : https://www.facebook.com/yatedo/ ...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Emilie

30/09/2016 17h04 - Emilie

Cher Pika, 1/ Si votre profil n’est pas à jour, nous vous invitons à nous contacter afin que nous fassions le nécessaire. En ce qui concerne le fait qu’un particulier ne veuille pas regrouper plusieurs informations sur une même page, sachez qu’en cherchant le nom de cette personne sur Google, on trouvera les mêmes résultats que sur Yatedo, ils sont simplement organisés différemment. 2/ Pour ce qui est du respect de la CNIL, nous sommes un moteur de recherche et nous n’indexons que l’information diffusée publiquement sur le web, comme le font les autres moteurs de recherche. Bien évidemment, tout le monde peut prendre le contrôle de son profil sans qu’aucune information ne soit récupérée lors de ce processus. 3/ Sur notre page Facebook que vous citez (facebook.com/yatedo), vous remarquerez que notre taux de réponse est de 100%, ce qui prouve notre réactivité. N’hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire. Emilie

Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale