Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les 70 de la mobilité : Cityscoot lance une flotte de 1000 scooters électriques en libre-service à Paris

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Cityscoot est l'équivalent d'Autolib… mais avec des scooters électriques en "free floating".

Les 70 de la mobilité : Cityscoot lance une flotte de 1000 scooters électriques en libre-service à Paris
Les 70 de la mobilité : Cityscoot lance une flotte de 1000 scooters électriques en libre-service à Paris © Cityscoot

Catégorie : partage et location de véhicule
Création : mars 2014
Localisation : Paris
Salariés : 20
Fonds levés depuis la création : 15 millions d'euros dont la moitié en dette
Après les voitures électriques en libre-service, voici les scooters électriques. C'est la société Cityscoot qui a lancé ce service à grande échelle à l'été 2016, avec le soutien de la ville de Paris. Le concept avait été testé les sept mois précédents dans des zones expérimentales, avec une cinquantaine de scooters et un millier d'utilisateurs. L'idée est maintenant de monter en puissance avec un objectif d'un parc de 1000 machines au premier trimestre 2017.

 

Retour sur notre mur des 70 pépites françaises de la mobilité

 

pas de stations dédiées

Contrairement à Autolib, le système ne dispose pas de stations dédiées sur la voie publique ou de borne de recharge. Les scooters sont proposés en "free floating" : les utilisateurs peuvent les récupérer et les rendre à n'importe quel parking pour deux-roues, dans la zone de 33 kilomètres carrés définie par l'exploitant (un tiers de la surface de la capitale), entre 7h et 23 h. Ce sont les équipes de Cityscoot qui se chargent de remplacer les batteries. L'utilisation des scooters est facturée à la minute (28 centimes / minute) sans abonnement mensuel. Les plus gros consommateurs peuvent pré-acheter des "packs de minutes" à des tarifs plus avantageux.

 

La réservation se fait entièrement via l'application pour smartphone : les scooters se démarrent par cet intermédiaire et non avec une clé. Avec ce nouveau système, Cityscoot veut rapidement séduire 5 000 Parisiens. L'entreprise envisage ensuite de se lancer dans de grandes villes françaises et européennes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale